Mondadori
Mondadori

Le groupe d'édition italien Arnoldo Mondadori, contrôlé par le holding Fininvest de Silvio Berlusconi, rachète les 43 titres de presse français du groupe Emap Plc. Ce rachat, dont le montant s'élève à 545 millions d'euros, lui permet de prendre 12% du marché et le propulse troisième éditeur de magazines en France. Il empoche des publications telles que Télé Star (1,27 million d'exemplaires), Télé Poche (731.000), Le Chasseur Français (491.000), Closer (440.000), Modes et Travaux (440.000), Auto Plus (318.000), FHM (159.000), Max (82.000), Sciences & Vie, L'Auto-Journal, 20 ans, Nous deux, Biba, Top santé, Diapason, le Film français, etc.

Emap France, filiale française du groupe de médias britannique Emap Plc, a réalisé en 2005 un chiffre d'affaires de 440 millions d'euros et un bénéfice de 38 millions. La société, qui emploie 1.240 personnes et cherchait un acquéreur depuis février dernier, était devenue une proie facile pour Mondadori après la défection des autres gros candidats pressentis, les fonds d'investissement Carlyle et Apax et les groupes de médias Prisma Presse et RCS Media Group.

Mondadori est le leader de la presse magazine en Italie avec environ 40 millions de lecteurs, soit 38% du marché, pour une cinquantaine de titres publiés, dont l'hebdomadaire d'actualité Panorama (600.000 exemplaires) et l'hebdomadaire féminin Grazia. C'est aussi le premier éditeur de livres de la péninsule, totalisant quelque 425 millions d'euros de chiffre d'affaires pour plus de 2.500 nouveautés publiées chaque année, entre autres via la maison d'édition Einaudi. Il a été repris en 1991 par le holding Fininvest de la famille Berlusconi qui en contrôle désormais 50,2% des parts et qui a mis Marina Berlusconi, fille aînée de Silvio, à sa tête.

Mondadori indique que l'acquisition d'Emap France — qui doit toutefois encore être soumise à l'approbation des autorités européennes de la concurrence avant d'être finalisée — lui permettra de développer une synergie entre les deux portefeuilles de titres français et italiens, en particulier en termes de fabrication et de publicité. Il envisage aussi d'importer certains de ses magazines italiens en France et de publier en Italie certains des titres français d'Emap.