Alfred Dreyfus
Alfred Dreyfus

Il y a cent ans, le 12 juillet 1906, le capitaine Alfred Dreyfus (1859 - 1935) est réhabilité par un arrêt de la Cour de Cassation de Paris. Douze années après le jugement du Conseil de guerre qui, le 22 décembre 1894, l'avait dégradé et condamné à être déporté à vie dans le terrible bagne de l'Ile du Diable (Guyanne) pour trahison et espionnage au profit de l'Allemagne. Entre-temps une campagne en révision du procès est lancée et de nombreux intellectuels comme Blum, Zola, Jaurès, Lazare, etc, s'engagent pour cette cause qui voit bientôt la France entière se déchaîner et se diviser. Le 13 janvier 1898 l'écrivain Emile Zola publie dans le journal l'Aurore son célèbre article J'Accuse ...!. En 1899, la Cour de Cassation annule une première fois la condamnation. Dreyfus est sorti du bagne mais le Conseil de guerre de Rennes le déclare à nouveau coupable et lui inflige 10 ans de détention. Le 19 septembre 1899, il est finalement gracié par le président de la République, Emile Loubet. La Justice lui rend son honneur et le réhabilite définitivement le 12 juillet 1906. Il est réintégré dans l'Armée et décoré de la Légion d'honneur la même année.

La France commémore aujourd'hui le centenaire de cette extraordinaire réhabilitation judiciaire à travers plusieurs rencontres, expositions, colloques, hommages, émissions de télé et sorties de livres en librairie.

--• Lundi 19 juin, la Cour de cassation organise dans la Grande chambre de la Cour du Tribunal de Paris, là même où fut prononcé l'arrêt de réhabilitation, un colloque intitulé De la justice dans l'affaire Dreyfus. Ouverte au public, la rencontre se tiendra toute la journée en présence de plusieurs hauts magistrats de la Cour — dont son actuel Président Guy Canivet — d'avocats, d'historiens et d'intellectuels comme entre autres Jean-Denis Bredin, Marcel Thomas, Alain Pagès ou Jean-Pierre Royer. La Cour publie en outre aux éditions Fayard un ouvrage du même titre, De la justice dans l'affaire Dreyfus, sous la direction de Vincent Duclert, qui retrace et analyse toute l'Affaire.

--• Depuis le 14 juin, et jusqu'au 1er octobre, se tient également une exposition Alfred Dreyfus, le Combat pour la justice au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme (71 rue du Temple 75003 Paris, Tél 01.53.01.86.48) qui présente 230 documents originaux — photographies, lettres, souvenirs, pièces juridiques, etc — évoquant tous les aspects politiques, judiciaires, militaires, sociaux et moraux de l'Affaire.

--• La Chaîne de télé LCP-Assemblée Nationale programme elle une émission spéciale dimanche 18 Juin à 21h00 intitulée Dreyfus ou l'intolérable vérité. Un film documentaire de Jean A. Chérasse sera diffusé et des débats auront lieu avec plusieurs invités (Jean-Denis Bredin, Michel Drouin, Bruno Fuligni,...). L'émission sera rediffusée les 1er, 07 et 14 juillet.

--• Côté librairie, on assiste à une petite avalanche avec une vingtaine de titres nouveaux ou réédités pour l'occasion. Parmi eux, citons la correspondance d'Alfred et Lucie Dreyfus Ecris-moi souvent, écris-moi longuement... (Mille et une Nuits); le journal d'Alfred Dreyfus Cinq années de ma vie (1894-1899) (La Découverte); les trois essais de Vincent Duclert: Alfred Dreyfus, l'honneur d'un patriote (Fayard), Dreyfus est innocent! Histoire d'une affaire d'Etat (Larousse) et L'Affaire Dreyfus (La Découverte); de Jean-Denis Bredin L'Affaire (Fayard); de Michel Drouin le dictionnaire L'affaire Dreyfus (Flammarion); de Joseph Reinach Histoire de l'Affaire Dreyfus (Bouquins Laffont); de Robert Gauthier Dreyfusards! souvenirs de Mathieu Dreyfus (Gallimard); d'Emile Zola les recueils d'articles Combat pour Dreyfus (Dilecta) et Lettre à la jeunesse; Lettre à la France (Stock).

--• Signalons enfin que plusieurs intellectuels profitent aussi de cette commémoration pour lancer une campagne visant à transférer les cendres du capitaine Dreyfus au Panthéon.