Roularta
Roularta

La Socpresse, filiale à 100% du groupe Marcel Dassault (éditeur du Figaro), a vendu samedi 03 juin à Roularta Media Group (RMG) les 65% de parts qu'elle détenait dans le capital de l'Express-Expansion. Le groupe de presse belge, qui en détenait déjà 35% acquis en décembre 2005 pour 77 millions d'euros, devient ainsi propriétaire à part entière des deux magazines français L'Express (hebdomaire d'informations générales) et L'Expansion (mensuel d'informations économiques) et de divers autres titres comme entre autres L'Etudiant, Lire, L'Entreprise ou encore Mieux vivre votre argent. Selon le journal Les Echos, le montant total de la transaction se monte à 220 millions d'euros.

Premier éditeur de médias en Belgique (magazines, journaux gratuits, télévision, radio, internet), et désormais trop gros pour avoir le droit de posséder d'autres titres dans son pays d'origine, Roularta avait récemment annoncé son intention de se développer sur le marché français de la presse magazine et de se faire coter sur Euronext Paris. La prise de contrôle de L'Express-Expansion lui permettra de réaliser en France 250 millions d'euros de chiffre d'affaires, ce qui représente la moitié de son volume d'activité actuel. Il génère déjà dans l'Hexagone, via son département Roularta Media France, environ 10% de son chiffre d'affaires, contrôlant tout ou partie du capital d'une vingtaine de titres dont notamment Studio Magazine, Wanted, Point de Vue, Guitare Classique, Actua Vidéo, Atmosphères, Maison Magazine, Maison française, Côté Sud, Côté Ouest et Côté Est. Il possède également l'hebdomadaire gratuit A Nous Paris et, en association à 50% avec SPIR Communication, le réseau des éditions locales ce titre qui tire au total à 520.000 exemplaires (A Nous Marseille, A Nous Lyon, A Nous Lille, etc).

Le groupe Roularta Media Group a été fondé en 1954 par Willy De Nolf. Il est actuellement dirigé par son fils Rik De Nolf et coté sur Euronext Bruxelles depuis 1998. Il a réalisé un chiffre d'affaires de 493,2 millions d'euros en 2005 et un bénéfice net de 3,34 millions d'euros au premier trimestre 2006.