Patrick Hutchinson
Patrick Hutchinson

STATION FRACTALE VIII

Fragment apocryphe

Quelque chose a bougé. Au plus vif de l'hiver.

Quelque chose de prompt, d'impatient, au plus vif

      de l'Histoire.

A bougé. A dévisagé l'hiver.

Un autre cours, un tumulte. De l'inespéré. Un pays

      a retrouvé son visage.

Quelque chose de rapide, d'insoumis, qui ne vaque pas

      dans les lits tracés du temps.

Sous les glaces de l'hiver, qu'on maquillait de ses

      derniers feux, a sévi

Ce courant contraire. Ont surgi : une houle, une hydre

      nécessaires.

Le coeur du monde, en plein hiver, a sursauté ;

      - on s'est ressouvenu qu'il y avait

Un point, un temps contraire du retournement.

Quelque chose, sous la glace, et qui n'en finit

      pas de courir. A contretemps.

Et ce ne fut plus la même histoire. Et ce fut

      aussi la même.

(Même et autre, sous le signe vaticinant

      d'une douceur nouvelle ! )

Et un pays s'est retrouvé à hauteur de fièvre

      et de rire, s'est reconnu en un éclair,

S'est salué, de grâce !

(En son cri ne fut longtemps seul, ni

      n'est resté inentendu !)

Une vague, une crue indomptables dans le temps,

      qui n'en finissent pas d'avoir cours.

Et à l'heure de tous les reniements, un soleil

      clandestin a retrouvé sa carrière.

(Et l'infamie a dû retenir son souffle !

L'on s'est ressouvenu du Souterrain, d'un Temps

      dans le temps, qui se réveille !)

.............

Et survint le chant.

Et l'on retrouva le charivari phallique des cortèges.

Et la musique s'ouvre

(Le chant part, et tout s'ouvre )

C'est à nouveau le trouble :

Les années d'une autre intensité qui se souviennent.

.............

Une génération s'est dressée, a toisé la malédiction,

      a rompu les entraves,

D'insouciance et par insoumission, a défié

      les sortilèges de l'abîme.

Une ardente insomnie a secoué d'irreversible

      le monde, que nul n'éteindra.

Une génération a pris congé du désespoir,

      de la résignation.

La vie elle-même s'est relevée, s'est ressouvenue

      de la saveur. La beauté a trouvé une

      autre légende.

Les routes se sont déployées ; pollens d'innombrables

      aurores.

Les mains nues des femmes, des enfants ont

      muselé l'antique gorgone.

On a dévisagé le cheptel de l'enfer.

Le mensonge a frémi. Les ténèbres ont reculé

      d'un lourd pas.

La terreur et l'avilissement ont cru un temps

      devoir se cacher la face.

(Et nous voici à nouveau à hauteur d'époque,

      à hauteur de possible ! )

Le temps, monstre au sommeil lubrique, n'a

      à peine eu le temps de se retourner

      en son lit.

(Et nous voici à nouveau à hauteur d'époque,

      à hauteur de possible !)

2005: Conservative education minister withdraws key elements of school reform after pupils and teachers protest

1995: Protests over pension reforms push conservative PM Alain Juppe from office two years later

1994: Conservative PM Edouard Balladur abandons law cutting wages for young people in job training in face of month of protests

1986: Conservative government shelves plan to implement university reform in face of mass protest

May 1968: Uprisings help undermine legitimacy of President Charles de Gaulle, who stands down following year.