Apple Boot Camp
Apple Boot Camp

Petite révolution de lendemain d'anniversaire. Apple présente Boot Camp, un logiciel gratuit qui permet de faire tourner le système Windows XP de Microsoft sur ses MacIntel, à savoir pour l'instant les iMac Core Duo, les Mac mini et les MacBook Pro. Le programme, encore en version beta, peut d'ores et déjà être téléchargé (85 Mo) sur le site de la firme à la pomme mais il sera pré-installé sur toute la gamme de dernière génération qui sera d'office dotée d'un processeur Intel et de la version 10.5 de Mac Os X, nommée Léopard, à paraître au mois d'août.

Boot Camp offre un assistant qui guide en quelques simples clics la gravure sur un CD vierge de tous les pilotes nécessaires au fonctionnement de Windows XP (édition familiale ou professionnelle à acquérir, bien entendu légalement) et la création sur le disque dur d'une nouvelle partition où sera installé le système de Microsoft. Ensuite, au démarage du Mac, l'utilisateur choisira l'OS qui lui plaît: Mac Os X, Windows XP, ou même s'il le souhaite une distribution Linux installée sur une autre partition puisque Mac Os X est dérivé de FreeBSD, un système Unix open source. Ainsi les trois principaux systèmes d'exploitation peuvent tourner en parallèle sans émulateur sur les micro-ordinateurs d'Apple et satisfaire tous les goûts et besoins, que ce soient ceux des amateurs de logiciels libres ou ceux des amateurs de programmes et de jeux qui bénéficieront ainsi de toute la logithèque Windows.

Cette solution officielle gratuite est à mettre au compte des macmaniaques qui souhaitaient ce développement à la suite de la décision d'Apple de vendre à partir de cette année des ordinateurs équipés de puces de marque Intel à la place des PowerPC d'IBM. Elle permet à l'entreprise de Cupertino d'une part de continuer à élargir le marché de ses macs — qui connaît déjà ces deux dernières années des taux de croissance supérieurs à ceux des autres marques concurrentes de PC (Acer, Compaq, Dell, etc), ceci sans parler du spectaculaire succès planétaire de l'Ipod et de l'Itunes Music Store --, d'autre part de couper l'herbe sous le pied des hackers qui tentaient avec plus ou moins de succès de bidouiller le matériel. A noter que si les utilisateurs captifs de Windows pourront maintenant utiliser le matériel Apple pour faire tourner plus vite que sur un PC leur système habituel et découvrir en même temps ce qui fait le charme et la supériorité d'un Mac (performances, robustesse, design, convivialité,..), il n'en sera pas de même dans l'autre sens. Il ne sera en effet pas possible d'installer et switcher Mac Os sur un PC traditionnel. Avertissement utile: le système Mac Os est l'un des plus sécurisés qui existent sur le marché, ce qui préserve notamment les utilisateurs de macs des attaques et virus en nombre qui polluent le monde Windows, mais en installant ce système, les protections seront en partie perdues. De quoi réfléchir à deux fois au nom du principe de précaution avant de se précipiter sur le dualboot, même si les virus à la sauce Microsoft ne peuvent normalement pas être exécutés sous MacOs X.

L'annonce de la petite innovation a immédiatement fait bondir de plus de 8,3% le titre Apple sur les marchés boursiers de Wall Street, l'action grimpant mercredi 05 avril à 66,29 dollars US. Sur un an le titre a progressé de 56%.