Michel Butor
Michel Butor

Le 80ème anniversaire de Michel Butor ne passera pas inaperçu: sortie en librairie de quatre livres, dont les deux premiers tomes de ses oeuvres complètes et nombreuses rencontres se succèderont jusqu'à la fin de l'année.

Depuis son premier roman, Passage de Milan (Éditions de Minuit, 1954), Michel Butor a publié tellement d'ouvrages en tous genres que peu de personnes, y compris lui-même, sont capables d'en dresser le catalogue et la bibliographie précise. Les éditions de la Différence n'ont toutefois pas reculé devant la tâche. Sans aucune subvention du CNL (Centre National du Livre), elles ont lancé l'édition des Oeuvres complètes de cet écrivain français inclassable, né le 14 septembre 1926 à Mons-en-Baroeul, dont le nom est aujourd'hui célèbre dans le monde entier mais dont l'oeuvre reste relativement peu lue. L'immense chantier dirigé par l'universitaire Mireille Calle-Gruber, spécialiste par ailleurs de Claude Simon, rassemblera au final (dans cinq ans) ses quelque 600 principaux titres sous dix, voire onze volumes de plus de 1.000 pages chacun. Les deux premiers sortent ce printemps en librairie, à l'occasion du 80ème anniversaire de l'écrivain. Le premier, intitulé Romans, contient ses premiers textes les plus connus: Passage de Milan (1954), L'Emploi du temps (1956), La Modification (Prix Renaudot 1957), Degrés (1960), Portrait de l'artiste en jeune singe (1967) et Intervalle (1973). Le second, intitulé Répertoires, contient Répertoire I (1960), Histoire extraordinaire (1961), Répertoire II (1962), Essais sur les Essais (1968) et Répertoire III (1968). Suivront ensuite les autres volumes de l'anthologie, chacun pensé, organisé plus ou moins thématiquement et/ou chronologiquement par Butor lui-même, préfacé par Mireille Calle-Gruber, et reprenant un titre à sens multiples du lexique de l'écrivain: Le Génie du lieu, Matière de rêves, Improvisations, Essais, Poésies, etc,..

Ni l'âge ni cette édition des Oeuvres complètes ne mettent toutefois fin à la production de l'auteur de 6810000 litres d'eau par seconde. Deux autres textes inédits sortent également en ce mois de mars. L'un intitulé Octogénaire est un poème de 200 pages illustré par Grégory Masurovsky aux éditions des Vanneaux, l'autre, Seize lustres chez Gallimard, est un gros roman de 300 pages qui s'offre comme un hommage à Antoine de Saint-Exupéry.

Outre les livres, le public aura aussi l'occasion d'explorer cette oeuvre multiforme à travers diverses rencontres et expositions. Signalons notamment la rétrospective Michel Butor, Vogage(s) qui sera organisée à la BNF (Bibliothèque Nationale de France) du 04 juillet au 03 septembre. Un riche ensemble de livres d'artistes, manuscrits, correspondances, éditions originales et documents audiovisuels tirés des fonds Butor de la BNF et de la Bibliothèque de Nice y seront présentés, permettant de faire quelques pas sur les traces de l'écrivain qui, tout autant que voyageur dans la création, la littérature et l'imaginaire, fût également grand arpenteur de notre planète. À Aix-les-bains, près de sa maison d'Annemasse où il vit quelque peu en retrait depuis le début des années '90 (moment où il a pris sa retraite de professeur à la Faculté de Lettres de Genève), le Musée Faure expose actuellement et jusqu'au 04 avril les collaborations littéraires les plus récentes de ce passionné d'arts plastiques avec ses amis peintres, photographes et sculpteurs. Enfin un colloque international réunira en septembre à Paris les plus grands écrivains et universitaires spécialistes de l'oeuvre de Michel Butor.