Maurice Clavel
Maurice Clavel

Écrivain, journaliste et philosophe, Maurice Clavel est né le 10 novembre 1920 à Frontignan (Hérault).

Normalien, agrégé de philosophie, il s'engage dans la Résistance en 1942 et participe à la libération de Chartres où il accueillera le Général de Gaulle. Il y rencontre Sylvia Monfort, qu'il épouse à la Libération et pour laquelle il écrit Les Incendiaires (Nrf, 1946).

Il fonde un journal, L'Essor, avec Henri d'Astier de La Vigerie. Contribuant en 1948 à la création du Festival d'Avignon aux côtés de Jean Vilar, il écrit de nombreuses pièces mais rencontre plus de succès pour ses adaptations (Balmaseda, 1954; Les Albigeois, 1965).

Journaliste à Combat de 1955 à 1970, puis au Nouvel Observateur, "gaulliste de coeur", Maurice Clavel se révèle un polémiste de talent dont les engagements et la passion se retrouvent dans ses essais (Combat de franc-tireur pour une libération, 1968) et ses romans sur la Résistance (Le Temps de Chartres, 1960), la question algérienne (Le Jardin de Djemila, 1957) ou l'affaire Lip (Les Paroissiens de Palente, 1974).

Dans les années 1970, il fréquente les milieux maoïstes. Avec Jean-Paul Sartre, il co-fonde en 1971 l'agence de presse Libération, première mouture du journal du même nom qu'il soutiendra activement à partir de 1973 tout en restant au Nouvel Observateur.

Se défendant d'être un écrivain catholique, il exprimera son philosémitisme et sa croyance "en un salut chrétien par les juifs" dans des essais (Ce que je crois, 1975; Dieu est Dieu, Nom de Dieu !, 1976).

Maurice Clavel est mort d'une crise cardiaque dans sa maison d'Asquins (près de Vézelay) le 23 avril 1979, à l'age de 59 ans.