Google | Twitter | Facebook | Blog | Lettre d'information | Fnac | Kobo | iTunes | Amazon

La République des Lettres

Rainer Maria Rilke

Rainer Maria Rilke
Lettres à un jeune poète

La République des Lettres
ISBN 978-2-8249-0207-4
Livre numérique (format ePub)
Prix : 5 euros
Disponible chez • FnacAmazonKoboiTunes

Christine Boutin

Christine Boutin

Christine Boutin -- de son nom de jeune fille Christine Martin -- est ne le 6 fvrier 1944 Levroux (Indre). Son pre, Xavier Martin, est journaliste. Sa mre dcde en 1949. Elle suit ses tudes au Lyce Balzac de Tours puis l'Universit de Paris o elle obtient en 1964 une matrise de Droit public.

Christine Boutin est d'abord employe comme charge de communication au bureau des relations extrieures du CNRS (1964-1969) avant de devenir Adjointe du Secrtaire gnral du Crdit Agricole (1973-1979) puis journaliste au mensuel Dossier familial (publication de la Caisse Nationale du Crdit Agricole) (1979-1986). En 1967, elle pouse son cousin germain, Louis Boutin, informaticien, avec qui elle aura trois enfants (Loc, Armelle et Pierre-Yves).

Elle dbute sa carrire politique en 1977 comme Conseillre municipale d'Auffargis, petit village des Yvelines o elle sera lue maire de 1980 1983, puis exerce les fonctions d'adjointe au Maire de Rambouillet et de Conseillre au Conseil gnral des Yvelines jusqu'en 2001. Paralllement, elle s'engage dans un combat politique contre la majorit socialiste et le prsident Franois Mitterrand lu en 1981. En 1982, elle adhre l'UDF de Michel Poniatowski et Valry Giscard d'Estaing. Elle obtient l'investiture du parti et est lue Dpute de la Xme circonscription des Yvelines en 1986.

Son mandat de dpute -- sous tiquette UDF puis UMP partir de 2002 -- sera ds lors rgulirement renouvel lors de toutes les consultations lectorales suivantes, de mme que son sige au Conseil gnral des Yvelines o elle a t nomme Vice-prsidente en mars 2008. l'Assemble Nationale, elle participe entre autres la Commission des affaires culturelles, familiales et sociales, la Commission sur la biothique et aux groupes d'amiti avec les Etats-Unis, la Croatie et le Vatican. Elle prside les groupes d'tude sur les prisons et les SDF et devient membre titulaire de la dlgation franaise l'Assemble parlementaire de l'OTAN.

Christine Boutin se fait connatre du grand public au cours des annes '90 avec son combat pour certaines valeurs traditionnelles et religieuses. Fervente catholique pratiquante et dfenseure militante de la famille, elle soutient activement les mouvements et/ou associations catholiques anti-avortement. De 1988 1993, elle est membre du Conseil suprieur de l'adoption o elle s'oppose fermement l'adoption d'enfants par des couples homosexuels. En 1993, elle co-fonde l'Alliance pour les Droits de la Vie (ADV), une association de lutte anti-avortement, anti-pilule du lendemain et anti-prservatif, considre comme proche de l'Opus Dei. En 1994, elle participe l'laboration de la loi biothique. En 1995, elle est nomme Consulteur (sorte d'expert consult) auprs du Conseil pontifical pour la famille, cr au Vatican par Jean-Paul II. En 1998, elle est nomme Vice-prsidente du Centre national d'information sur la drogue (CNID). La mme anne elle devient la principale opposante au Pacte Civil de Solidarit (PACS). Lors du dbat parlementaire de 1998-1999 consacr ce projet de loi, elle mobilise les mdias, n'hsite pas brandir la Bible (le rglement de l'Assemble Nationale selon elle) et prononcer ses discours en larmes dans l'hmicycle.

Nouvelle grie de la Droite catholique -- des associations "Pro-vie" aux mouvements intgristes en passant par les ligues de vertu ou anti-pornographiques (Laissez-les vivre, La Trve de Dieu, 30 ans a suffit, SOS Tout Petits, Choisir la Vie, Civitas, Saint-Nicolas-du-Chardonnet, Renaissance Catholique, Jeunesse Catholique de France, etc) -- Christine Boutin conduit elle-mme la manifestation anti-Pacs qui rassemble plus de 100.000 personnes Paris en janvier 1999. Son engagement militant pour les "droits de la vie" la conduit galement prendre position contre le mariage homosexuel et contre l'euthanasie, mais aussi contre la peine de mort et, plus tard, sur diverses questions de socit o elle montrera une plus grande ouverture, en particulier au niveau social. C'est entre autres le cas sur les prisons (son rapport d'enqute parlementaire demandant une amlioration d'urgence des conditions de dtention), le lien social (son projet de dividende universel, en 2003, qui prconise un revenu minimum d'existence pour tout le monde), les nouvelles technologies (son soutien au projet de "licence globale" lors du dbat sur la Loi DADVSI) ou encore le logement d'urgence (Son projet de loi de 2005 instituant le Droit au logement opposable).

En dcembre 2001, Christine Boutin est exclue de l'UDF car elle dcide de se prsenter l'lection prsidentielle de 2002 alors que Franois Bayrou est officiellement dsign candidat du parti. Elle fonde et prend la prsidence du Forum des Rpublicains Sociaux (FRS, La Droite Humaine.), un mouvement politique autonome qui s'associera l'anne suivante l'UMP. Trs floue sur un programme dont la mesure principale est "le respect de la personne humaine", elle n'obtient au premier tour que 1,19% de suffrages exprims (339.112 voix) et soutient Jacques Chirac au second tour. Lors de sa cration en 2002, elle intgre l'Union pour la Majorit Prsidentielle (renomm Union pour un Mouvement Populaire, UMP), dont elle devient aussitt membre du Conseil excutif. En 2005, lors du Rfrendum sur le projet de Constitution europenne, elle fait campagne pour le Non, reprochant au Trait de ne pas faire rfrence aux racines chrtiennes de l'Europe.

En 2006, Christine Boutin renonce se prsenter l'lection prsidentielle de 2007 et se rallie Nicolas Sarkozy, alors prsident de l'UMP, dont elle devient l'une des conseillres politiques pendant la campagne pour l'lection prsidentielle. Ds l'arrive de Nicolas Sarkozy l'Elyse, elle est rcompense par un poste de Ministre du Logement et de la Ville dans le premier gouvernement de Franois Fillon. Elle forme alors un cabinet marqu par la prsence de nombreux "cathos", dont un prtre, le Pre Jean-Marie Petitclerc. Son directeur de cabinet, Jean-Paul Bolufer, doit dmissionner quelques mois plus tard, aprs le scandale sur l'appartement de standing de 190 m2 qu'il louait dans les beaux quartiers de Paris au prix d'un simple logement HLM.

Dans le cadre de son principal chantier ministriel -- un projet de loi intitul "Plan d'actions pour l'accs au logement" dbattu au Parlement en octobre 2008 -- Christine Boutin promettait de crer 500.000 logements par an dont 120.000 logements sociaux. Son objectif tait galement d'amener 70% des mnages franais devenir propritaires de leur habitation, en particulier grce au projet de "maison 15 euros par jour". L'initiative s'est finalement rvl un norme chec.

En juin 2009, le Forum des Rpublicains Sociaux de Christine Boutin se rebaptise "Parti Chrtien-Dmocrate" (PCD). La formation, qui compte quelque 7.000 adhrents et rcuse toute approche confessionnelle, se donne pour principale ambition de dfendre la sensibilit chrtienne. Elle quitte son fauteuil de ministre lors du 3e remaniement du gouvernement Fillon, le 23 juin 2009. Elle dcide de ne pas reprendre son sige de dput. Nicolas Sarkozy lui offre un poste d'ambassadeur au Vatican, qu'elle dcline, mais accepte une mission sur "les consquences sociales de la mondialisation". En avril 2010, elle devient Conseillre du ministre du Travail ric Woerth. Ses diverses rmunrations -- dont notamment 9.500 euros par mois au ministre du travail -- cumules sa retraite mensuelle de 8.600 euros titre d'ancienne dpute et conseillre gnrale, font scandale. Le Canard Enchan rvle qu'elle est surtout paye pour ne pas faire de vagues. Elle dclare alors vouloir continuer sa mission de "faon gracieuse" et remet la fin de l'anne un vague rapport intermdiaire. Elle est rcompense d'une Lgion d'Honneur lors de la promotion de janvier 2011.

Le 22 juin 2011, Christine Boutin annonce officiellement sa candidature l'lection prsidentielle de 2012, expliquant que la situation de la France l'y oblige. Dans un discours aux forts accents chrtiens, elle indique se faire "un devoir de dfendre la dignit de l'Homme dans toutes ses dimensions et de promouvoir un modle de socit o l'homme sera lev au-dessus des autres forces qui, aujourd'hui, l'assujettissent ou projettent de le faire".

Christine Boutin est l'auteur de plusieurs ouvrages, dont notamment: Une thique sans citoyen (1992), L'enfant et la tlvision (Rapport de l'Assemble nationale, 1994), Pour la dfense de la vie (1994), Oser la famille (40 propositions du groupe parlementaire du mme nom, 1997), Le "mariage" des homosexuels ? Cucs, Pic, Pacs et autres projets lgislatifs (1998), Les larmes de la Rpublique (1999), Le mythe biothique (ouvrage collectif, 1999), L'Embryon citoyen (2001), Pour sortir de l'isolement, un nouveau projet de socit (Rapport au Premier ministre, 2003), Je ne suis pas celle que vous croyez (2006), Chrtiens, de l'audace pour la politique (2009) et Les nouvelles familles (dialogue avec le professeur Ren Frydman, 2011).