Google | Twitter | Facebook | Blog | Lettre d'information | Fnac | Kobo | iTunes | Amazon

La République des Lettres

Rainer Maria Rilke

Rainer Maria Rilke
Lettres à un jeune poète

La République des Lettres
ISBN 978-2-8249-0207-4
Livre numérique (format ePub)
Prix : 5 euros
Disponible chez • FnacAmazonKoboiTunes

François Hollande

François Hollande

Fin d'un faux suspens. François Hollande se déclare aujourd'hui candidat aux primaires socialistes, première étape avant une éventuelle investiture du PS pour les élections présidentielles de 2012.

C'est dans son fief de Tulle -- et après la séance inaugurale du Conseil général présidée, en sa qualité de doyenne de l'assemblée, par une certaine Bernadette Chirac -- qu'il a décidé de faire sa déclaration et d'expliquer les raisons de son engagement. "J'estime qu'il n'y a plus de temps à perdre. Il y a même urgence. Il faut à un moment qu'il y ait des idées et une incarnation du changement", a-t-il déclaré. "C'est un moment exceptionnellement difficile pour notre pays. La gauche doit se situer à la hauteur des enjeux. Sinon, le pire est à craindre: l'extrémisme, la défiance, la résignation. [...] C'est la raison pour laquelle ici, à Tulle, devant vous mes amis, j'ai décidé de présenter ma candidature à la présidentielle à travers la primaire du parti socialiste", a-t-il poursuivi avant de retourner à Paris où l'attend le plateau du 20 heures de France 2.

L'ancien premier secrétaire du parti a patiemment attendu les cantonales, et sa réélection à la tête du Conseil général de Corrèze, avant d'annoncer officiellement cette pré-candidature à la magistrature suprême que tout le monde sait déjà décidée depuis plusieurs mois.

Au départ, François Hollande avait prévu de faire son annonce samedi 02 avril mais Martine Aubry, qui lui a succédé en 2008 à la tête de la rue de Solférino, réunit ce jour-là le Mouvement des Jeunes Socialistes (MJS) pour un grand discours adressé "à la jeunesse". La semaine suivante, le Parti Socialiste doit encore occuper le terrain médiatique avec la présentation de son projet présidentiel pour 2012. Comme il ne pouvait décemment confirmer son ambition le jour des poissons d'avril, aujourd'hui est donc le jour J pour le nouveau candidat à la présidence de la République.

Après Christian Pierret, Daniel Le Scornec, Will Maël Nyamat, Manuel Valls, Ségolène Royal et Arnaud Montebourg, François Hollande est le septième à se lancer dans la compétition socialiste. Fort d'une montée régulière dans les sondages, il apparaît désormais en termes de bonnes opinions et d'intentions de votes comme le "troisième homme" du PS, talonnant Dominique Strauss-Kahn et Martine Aubry. Du côté de ces deux poids lourds, on ne sait encore ni quand ni lequel des deux se lancera dans la course à l'Elysée. Tout juste sait-on qu'ils doivent se déclarer avant la date de clôture des candidatures, fixée au 13 juillet prochain, et que le scrutin des primaires socialistes se déroulera lui au mois d'octobre.

Désormais officiellement en campagne, François Hollande pourrait bien leur souffler la vedette dans les mois à venir. Dès demain, il étrennera ses nouveaux habits de présidentiable par un déplacement à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais). Peu après, il se rendra en Grèce, l'un des pays les plus drastiquement marqué par les mesures d'austérité imposées par le très néo-libéral FMI de Dominique Strauss-Kahn.