Louie Schwartzberg
Louie Schwartzberg

Quinze ans après Microcosmos, Le Peuple de l'herbe, Pollen, de Louie Schwartzberg, sort aujourd'hui sur les écrans.

Produit par DisneyNature (label des studios Walt Disney dirigé depuis 2008 par le français Jean-François Camilleri), ce nouveau documentaire environnemental raconte l'histoire d'amour entre les fleurs et les insectes et explique l'importance de la pollinisation dans l'équilibre du fragile écosystème de la planète.

Le réalisateur américain Louie Schwartzberg, fondateur de la banque d'images BlackLight, qui se passionne pour les fleurs depuis trente-cinq ans, a filmé au plus près cet étrange phénomène de la reproduction des plantes. Tourné en décors naturels dans divers coins de la planète (Panama, Mexique, côte ouest des Etats-Unis,...) avec des caméras numériques capables de rendre 1.500 images à la seconde, Pollen propose une photographie à couper le souffle. Colibris bagarreurs, papillons monarque, bourdons, chauves-souris à long nez et abeilles en tous genres apparaissent dans de magnifiques ballets dansés autour des corolles enivrantes d'orchidées à baquet, de cactus colonnaires ou de fleurs d'agave.

Louie Schwartzberg, qui avait accumulé des centaines d'heures de pellicule sur l'éclosion des fleurs (48 images par jour) pour un film dédié à leur beauté, a changé de scénario il y a deux ans lorsqu'il a entendu parler de l'extinction progressive des colonies d'abeilles, qui sont à la base de la pollinisation et donc de la reproduction des fruits et légumes. Pollution de l'air, emploi de pesticides chimiques dans l'agriculture intensive, maladies, baisse du nombre d'apiculteurs, disparition de nombreuses plantes à fleurs... L'addition de tous ces facteurs met en danger notre planète et, de facto, l'espèce humaine. "Détruire les abeilles, c'est détruire un tiers de nos ressources en nourriture", explique le cinéaste.

Narré par l'actrice Mélanie Laurent (en version originale par Meryl Streep), Pollen se veut à la fois une sonnette d'alarme et un outil pédagogique pour sensibiliser les enfants et le grand public en général au rôle vital des fleurs, des insectes et autres animaux pollinisateurs dans le grand cycle de la vie.

S'il se situe bien dans la vague des films à thématique écologiste — Océans, Le Peuple migrateur, La Marche de l'empereur, Un jour sur Terre, etc — Pollen ne délivre toutefois pas de message écolo-catastrophique comme dans les long-métrages de Nicolas Hulot (Le Syndrome du Titanic) ou d'Al Gore (une vérité qui dérange). C'est avant tout "un film d'espoir", indique Louie Schwartzberg qui a intégré au générique de Pollen une série de conseils écologiques pour protéger la biodiversité.

Pollen de Louie Schwartzberg -------

Louie Schwartzberg, Pollen (DisneyNature / Walt Disney Studios Motion).