Lucas Cranach
Lucas Cranach

Fermé depuis un an, le Musée du Luxembourg a rouvert ses portes il y a une semaine. La Réunion des Musées Nationaux (RMN) est désormais en charge de l'exploitation des lieux. Cette nouvelle ère pour le musée s'ouvre sur une grande rétrospective consacrée au peintre allemand Lucas Cranach, qui a déjà accueilli pas moins de 17.000 visiteurs depuis le 09 février.

Artiste majeur de la Renaissance germanique et grand rival d'Albrecht Dürer, Lucas Cranach (1472-1553) est surtout connu pour ses portraits de femmes, qu'il peignait selon toute vraisemblance sans modèle. Il puise son inspiration dans les répertoires antique et biblique. Ses représentations dénudées de Diane, Vénus ou Eve revisitent les canons esthétiques de l'époque. Avec leurs yeux en amande, leur blondeur angélique et leur peau de velours, elles sont à la fois sensuelles et inquiétantes.

Dans un registre plus conformiste, Lucas Cranach honore de nombreuses commandes pour l'Église catholique. Pourtant, il est acquis à la cause protestante. Il illustre et finance d'ailleurs un certain nombre de textes rédigés par son ami Martin Luther, parmi lesquels figure le célèbre Testament. Fondateur d'un atelier extrêmement actif, il oeuvre au service des nouvelles idées réformées, fournissant portraits de Luther et des princes protestants, ainsi que des tableaux sacrés de choix luthérien. À la même époque, il travaille au service de la Cour de Wittenberg, décorant les châteaux de chasse de Cobourg, de Lochau et de Torgau avec des scènes d'un goût fabuleux.

L'évolution de Cranach depuis le talentueux expressionnisme de ses oeuvres de jeunesse jusqu'au décorations abstraites de ses oeuvres tardives en atelier, est en partie dûe aux exigences de la production "en série", mais elle est aussi symptomatique de l'évolution de l'art allemand et européen, autour de la moitié du XVIe siècle, vers des formes d'un raffinement intellectuel maniériste. Tombée dans l'oubli à la fin du XVIe siècle, la peinture de Lucas Cranach bénéficie aujourd'hui d'un retour en grâce.

Soutenu par de généreux donateurs, le Louvre a récemment déboursé 4 millions d'euros pour acquérir Les trois Grâces, une toile classée "Trésor national".

---

Exposition Cranach et son temps, jusqu'au 23 mai 2011 au Musée du Luxembourg 19 rue de Vaugirard 75006 Paris, Tél: 0142342595.