Iradj Pezechkzad
Iradj Pezechkzad

C'est l'histoire d'un livre culte qui, pour la première fois, est édité en France.

Mon oncle Napoléon connaît, depuis sa parution en Iran en 1973, une postérité incroyable. Sous la révolution islamique, le livre est interdit; son auteur, Iradj Pezechkzad, né en 1928, diplomate à l'époque, est poussé à l'exil. Sous la présidence de Mohammad Khatami (1997-2005), une nouvelle édition voit le jour, pour être à nouveau censurée à l'arrivée au pouvoir de Mahmoud Ahmadinejad. La série télé adaptée du roman n'est aujourd'hui visible que sous forme de copies pirates, alors que tous les Iraniens la suivaient avec assiduité dès 1976.

Mais de quoi parle donc ce roman "sulfureux" célébré par tout un peuple et sa diaspora ? Mon oncle Napoléon se déroule dans les années 1940, à Téhéran. Le narrateur, un adolescent de 13-14 ans, raconte dans ce récit espiègle et foisonnant dont les dialogues regorgent d'énergie communicative, la vie d'une grande maisonnée dans laquelle se croisent oncles, tantes, filles, fils, cousins et surtout cousines... dont l'une, Leyli, va lui faire chavirer le coeur. Cette première amourette est le prétexte à délivrer une chronique sociale, avec ses personnages hauts en couleur, leurs comportements éloquents, et le regard porté par l'aristocratie iranienne sur l'occupant anglais.

Quant à Iradj Pezechkzad, auteur entre autres de traductions de Voltaire et de Molière en persan, il écrit actuellement son autobiographie à Paris, où il vit depuis trente ans.

-------

Iradj Pezechkzad, Mon oncle Napoléon (Éditions Actes Sud).