Johnny Cash
Johnny Cash

Après le livre (L'Autobiographie), une flopée de compilationss CD et DVD (Ring of fire, Cash, the legend, Live from Austin Tx,...), les albums de sa fille Rosanne Cash (Black Cadillac) et de sa femme June Carter Cash (Church In The Wildwood), voici le film Walk the Line de James Mangold, accompagné du CD de la Bande Originale.

Walk the Line est un "biopic" — un film biographique — concentré sur la première partie de la vie du chanteur de country-rock. Il retrace son enfance de fils de métayer dans les champs de coton de l'Arkansas et son parcours jusqu'à la période de gloire des années '60-'70, en passant notamment par ses débuts à Memphis — en compagnie entre autres d'Elvis Presley, Carl Perkins, Roy Orbison ou Jerry Lee Lewis — et son concert mythique au pénitencier de Folsom le 14 janvier 1968. Il raconte l'ascencion mouvementée du musicien jusqu'au sommet des hits américains et la rencontre de l'homme avec celle qui deviendra sa seconde épouse, June Carter. Il s'arrête juste avant que naisse véritablement la légende du man in black (titre de sa très mégalo première biographie publiée en 1975). Johnny Cash est interprété par Joaquin Phoenix et June Carter par Reese Whiterspoon. Les deux acteurs ont été récemment récompensés chacun d'un Golden Globe pour leur remarquable prestation dans ce film qui s'est vu décerné lui le prix de la meilleure comédie musicale.

Pionnier d'un style totalement original issu du plus profond de son pays et de sa foi baptiste, on y voit Johnny Cash ouvrir les voies qui seront ensuite utilisées par de nombreuses futures stars de la country, du folk et du rock. Bob Dylan, Keith Richards, Bruce Springsteen, Mick Jagger, Paul McCartney, Bono, entre des centaines d'autres artistes de la scène musicale internationale du XXe siècle, ne seraient sans doute pas ce qu'ils sont devenus sans l'héritage de cette première rock star de l'histoire dont les créations et le charisme ont influencés au moins trois générations, y compris la très contemporaine scène rock alternative.

Ceux qui voudront aller au-delà du film liront L'Autobiographie, écrite par la star (avec Patrick Carr) quelque temps avant sa mort et publiée en France en novembre dernier au Castor Astral. Ce livre couvre lui à la première personne le destin de Johnny Cash qui raconte avec humilité et sans détours ses heures de gloire et de drames: enfance, amours, convictions religieuses, débuts professionnels, querelles avec les maisons de disques, fortune, trahisons, rebellions, tournées, traversée du désert dans les années '80, come-back mondial à la fin des années '90, défaillances en tant que père, addictions à l'alcool et aux amphétamines, penchants autodestructeurs, dépression, violence, etc...

Derrière le personnage qui nait le 26 février 1932 dans les champs de coton de l'Amérique profonde, qui lit pieusement la Bible, qui enregistre plus de 1.500 albums de musique populaire, qui connaît une gloire planétaire, et qui meurt le 12 septembre 2003 à Nashville, c'est tout un pan de la civilisation américaine qui transparait.

-----

• Johnny Cash, L'Autobiographie (Éditions Castor Astral).

• James Mangold, Walk the Line, avec Joaquin Phoenix et Reese Whiterspoon.