Philippe Delerm
Philippe Delerm

"À soixante ans, on a franchi depuis longtemps le solstice d'été [...] c'est peut-être un bon moment pour essayer de garder le meilleur", écrit Philippe Delerm sur la quatrième de couverture de son dernier roman, Le trottoir au soleil.

Fin observateur des bonheurs fugaces, l'auteur de La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules poursuit sa quête des petits riens qui font la beauté de la vie. La plume trempée dans un bain de nostalgie poétique et intime, Philippe Delerm emporte les lecteurs dans un voyage dominé par les sens.

Sans ordre particulier, mais avec le même enthousiasme, l'auteur décrit le rituel de dégustation d'une figue mûre où "on ne saurait se précipiter pour l'engloutir", le plaisir de "s'asseoir par terre, sur l'herbe en tailleur", l'odeur du tabac qui brûle dans une pipe ou l'enivrante moiteur entre les cuisses d'une femme.

D'une page à l'autre, l'auteur se promène dans ses souvenirs et ses coins de paradis personnels, ceux qu'il est bon de garder lorsqu'il n'y a "pas de temps à perdre". Le romancier, essayiste et auteur pour la jeunesse, se délecte des paysages vénitiens, joue les voyeurs dans le métro aérien ou se prélasse langoureusement sur une chaise du Jardin du Luxembourg. Sans difficulté, le lecteur se laisse porter par la beauté simple de ces instants de vie, de ceux qui réenchantent le quotidien, année après année. Loin de la nostalgie triste d'un passé révolu, c'est un appel aux plaisirs simples que propose Philippe Delerm.

Parallèlement à la sortie du livre aux éditions Gallimard paraît une version audio lue par André Dussollier. Avec sa diction impeccable et son timbre de voix chaleureux, le comédien rend vivants ces instants de bonheur fugaces. Quarante-quatre textes du livre ont été sélectionnés pour cette version CD de plus de deux heures.

-----

Philippe Delerm, Le trottoir au soleil (Éditions Gallimard).