Google | Twitter | Facebook | Blog | Lettre d'information | Fnac | Kobo | iTunes | Amazon

La République des Lettres

Rainer Maria Rilke

Rainer Maria Rilke
Lettres à un jeune poète

La République des Lettres
ISBN 978-2-8249-0207-4
Livre numérique (format ePub)
Prix : 5 euros
Disponible chez • FnacAmazonKoboiTunes

Parti Socialiste

Parti Socialiste

Éducation, logement, salaires, santé, discriminations... C'est un projet ambitieux destiné à "lutter contre les inégalités" que le Conseil national du Parti Socialiste doit adopter en convention ce mardi, avant le vote des militants le 2 décembre et la Convention nationale du 11 décembre prochain.

Piloté par Benoît Hamon, porte-parole et représentant de l'aile gauche du parti, ce texte d'une quarantaine de page, intitulé provisoirement Egalité réelle, est le fruit de six mois de travail d'une douzaine de secrétaires nationaux représentant les diverses sensibilités du PS. Il offre un éventail de quelque 200 propositions qui touchent notamment à l'éducation (scolarité obligatoire dès trois ans, vacances d'été raccourcies, semaine de cinq jours éducatifs); à la jeunesse (allocation d'autonomie pour les jeunes en formation, création d'une aide au départ en vacances pour les enfants de familles pauvres); à la santé (création d'un service public pour les personnes âgées, instauration d'un salaire forfaitaire pour les médecins généralistes, remboursement des soins dentaires et optiques par l'assurance-maladie); à la fiscalité (création d'un grand impôt citoyen fusionnant l'impôt sur le revenu et la CSG, augmentation des droits de succession); au logement (renforcement de la loi SRU, construction massive de logements sociaux, redéploiement des aides au logement, suppression de la caution pour les locataires); aux services publics (nouveaux services de proximité, retour de La Poste dans le service public, loi cadre sur le service public de l'eau, pôle public de l'énergie); aux discriminations (création d'un ministère des Droits des femmes, instauration du droit de vote des étranger et du mariage homosexuel); aux salaires (revalorisation généralisée des salaires après négociation avec les partenaires sociaux et réduction des écarts); et à l'environnement (mise en oeuvre effective des mesures du Grenelle de l'environnement, soutien aux filières d'énergies renouvelables).

Après les projets du PS déjà lancés sur l'économie, la rénovation et l'international, le projet Egalité réelle de Benoît Hamon se veut au-delà d'un simple programme pour les présidentielles de 2012 rien moins qu'une "feuille de route pour cinq, dix, quinze ans". Sans toutefois convaincre pleinement certains candidats à l'investiture socialiste qui se divisent sur le sujet, le trouvant top fourre-tout, trop dirigiste, trop marqué à gauche, voire même irréaliste.

Manuel Valls, député maire d'Evry, et François Rebsamen, sénateur maire de Dijon, n'y voient qu'un "catalogue" de mesures non chiffrées. Même son de cloche pour Gérard Collomb, maire de Lyon, pour qui "les mesures, chacune séparément, sont parfaites, mais, le problème est que tant que l'on n'a pas répondu à la question du financement, on n'a rien résolu". Lex-Premier Secrétaire du PS François Hollande et la députée strauss-kahnienne Marisol Touraine sont eux aussi assez réservés mais indiquent qu'ils se décideront ce soir au vu de la mouture finale du texte. "Chaque mesure prise isolément est très intéressante; toutes, accumulées, sont irréelles", reprochent les amis de François Hollande. Pierre Moscovici estime lui qu'il ne lui "parait pas raisonnable, à ce stade, de signer un chèque en blanc pour un texte qui prêtera incontestablement le flanc à la critique".

"On ne déclenchera pas tout au même moment. On identifie les inégalités, ensuite on hiérarchise les priorités", promet Benoît Hamon, tandis qu'une commission a été créée pour chiffrer l'ensemble des mesures. "Oui, nous sommes ambitieux, mais cela ne veut pas dire que nous sommes dépensiers", ajoute le porte-parole du PS.