André Kertész
André Kertész

"La photographie est ma seule langue". C'est ainsi qu'André Kertész (né Andor Kertész, 1894-1985), photographe américain d'origine hongroise définissait son rapport au monde. À l'occasion du vingt-cinquième anniversaire de sa disparition, le Musée du Jeu de Paume permet au public de découvrir une oeuvre qui s'est inscrite dans les avant-gardes françaises.

Né à Budapest en 1894, André Kertész débute dans la photographie en 1912. Il s'intéresse d'abord à la campagne hongroise, puis à la guerre 1914-18. Revenu du front, il s'installe à Paris où il fait la connaissance de Mondrian. C'est à cette époque qu'il entame pour le magazine VU des travaux qui donneront naissance à la technique du photo-reportage.

Adoptant un point de vue chronologique, l'exposition montre ensuite la série des ombres, doubles et distorsions. Ces dernières n'éviteront pas la comparaison avec les oeuvres des surréalistes de la même époque. Pourtant, Kertész ne participera jamais à leurs travaux. Installé à New York, le photographe connaît un déclin de popularité. Pour gagner sa vie, il publie alors dans des magazines, de House and Garden à Vogue.

Très complète, cette exposition qui propose près de 300 pièces — épreuves originales ou réalisées du vivant de l'artiste, livres, magazines et documents d'époque — permet de prendre toute la mesure d'une carrière de près de soixante-dix ans.

------

Exposition André Kertész, jusqu'au 6 février 2011 au Musée du Jeu de Paume, 1 place de la Concorde 75008 Paris, Tél: 0147031250.