Internet Explorer
Internet Explorer

Signe d'une plus saine concurrence et sans doute aussi d'une plus grande maturité des internautes qui ne s'en laissent désormais plus compter sur la qualité des navigateurs, Internet Explorer continue de perdre du terrain face à ses concurrents.

Selon le baromètre des navigateurs de l'AT Internet Institute (ex Xiti monitor) de juin 2010, le navigateur vedette de Microsoft a en effet perdu en un an pas moins de 8,4% de parts de marché en Europe. Seuls 53,8% des internautes l'utilisent encore comme navigateur principal alors qu'ils étaient plus de 62% il y a un an, et plus de 90% au début des années 2000. En Allemagne et au Royaume Uni, Internet Explorer a même perdu quelque 12% de ses utilisateurs en un an. En France, il chute de près de 10%. La version 9 d'Internet Explorer, annoncé par Microsoft pour la fin de l'année 2010, parviendra-t-elle à enrayer cette chute vertigineuse que l'AT Internet n'hésite pas à qualifier de "fin de règne" ?

Rien de moin sûr. Les internautes préfèrent désormais utiliser Firefox, lancé en 2004 par la Fondation Mozilla, ou bien Chrome, le navigateur lancé lui en 2008 par Google, ou encore Safari, le navigateur d'Apple. Ainsi Firefox occupe maintenant 30,6% des parts de marché, contre 28,3% en 2009. En Allemagne, il bondit de 6,8% et accède à la première place avec 48,4% de parts de marché contre 41,6% pour Internet Explorer.

Google Chrome connaît aussi une forte croissance puisqu'il gagne 4,5% de parts de marché sur l'Europe. Désormais situé en 3e place, le navigateur de Google est maintenant utilisé prioritairement par quelque 6,8% des internautes du vieux continent. Âgé d'à peine deux ans, il approche déjà sa 6e version. Un rythme de développement qui ne devrait pas faiblir puisque Google vient d'annoncer qu'il proposera désormais une nouvelle version stable de Chrome toutes les six semaines. Emboîtant le pas à la Fondation Mozilla, il promet également de verser une récompense de 3.133 dollars à chaque développeur expert qui signalera une faille de sécurité dans son navigateur.

Safari, l'excellent navigateur d'Apple, progresse pour sa part doucement de 1,5%, frôlant la troisième place du podium européen avec 5,7% de parts de marché.

Opéra occupe la cinquième place, passant de 2,2 à 2,4% de parts de marché.