Facebook
Facebook

Si c'était un pays, ce serait le troisième au monde en termes de population après la Chine et l'Inde. Facebook a franchi cette semaine la barre symbolique des 500 millions d'utilisateurs actifs, soit environ 8% de la population mondiale. Ils n'étaient que 250 millions à fréquenter le réseau social en 2009, 100 millions en 2008 et à peine quelques centaines en février 2004, lors de sa co-fondation par trois jeunes jeunes étudiants à l'université de Harvard (Etats-Unis), dont principalement Mark Zuckerberg, à l'époque tout juste âgé de 19 ans.

"C'est un seuil important pour vous qui avez aidé à diffuser Facebook à travers le monde. 500 millions de personnes dans le monde entier l'utilisent désormais pour rester en contact avec leurs amis et leur entourage" a déclaré le jeune patron milliardaire (sa fortune personnelle avoisinne 1,5 milliard de dollars, selon le dernier classement du magazine Forbes).

Histoire de marquer le passage de ce cap du demi-milliard d'utilisateurs, Facebook a décidé de lancer le jour même une nouvelle application baptisée Facebook Stories. Le principe: partager avec les autres membres du réseau un bref témoignage (420 caractères maximum) lié à Facebook, par exemple une "belle histoire" qui aurait changé le cours d'une vie. Près de deux cents histoires ont déjà été sélectionnées pour faire l'objet d'une publication sur un site dédié. Un bon outil marketing de plus pour la promotion du réseau, alimenté par les membres eux-mêmes.

En six années d'existence, Facebook a connu une progression fulgurante et est devenu l'un des sites les plus actifs de la planète internet. Selon l'institut spécialisé dans le trafic Internet Experian Hitwise, le site communautaire a pour la première fois dépassé Google en audience hebdomadaire aux Etats-Unis lors du premier trimestre 2010, avec plus de 7% du trafic mondial, contre à peine 2% l'an dernier. La progression de Facebook sur un an avoisine les 185% quand celle de Google est de 7% ! Les Français ne sont pas en reste puisque, selon Médiamétrie (chiffres du 1er trimestre 2010), Facebook est maintenant le quatrième site web le plus visité dans l'Hexagone, avec 21,3 millions de visiteurs uniques et une couverture de 56% de la population internaute.

Même si l'entreprise, dont le modèle économique est fondé uniquement sur l'audience et la publicité, n'a réalisé qu'un modeste chiffre d'affaires de 700 millions de dollars en 2009 — contre 23,6 milliards pour Google ! — et ne devrait commencer à dégager des bénéfices que cette année, elle est valorisé par certains analystes financiers à 100 milliards de dollars à l'horizon 2015 (pour donner un ordre d'idée, Google vaut aujourd'hui 180 millliards de dollars).

Malgré les polémiques et les critiques, notamment en matière de respect de la vie privée de ses membres, le site communautaire vise à moyen terme un marché publicitaire plus important que celui des liens sponsorisés qui a permis à Google de devenir ce qu'il est. Le mois dernier, lors du festival de la publicité à Cannes, Mark Zuckerberg a annoncé ses objectifs. Pour lui, il s'agit maintenant de conquérir les quelques pays encore réticents au réseau social, à savoir le Japon, la Russie, la Chine et la Corée du Sud. Ces derniers ont en effet résisté au phénomème Facebook en raison de leur système d'écriture et surtout de réseaux locaux très bien implantés, car le succès d'un site de ce type se joue essentiellement sur le fait que tous les amis et relations d'un membre y soient également inscrits.

Diverses stratégies de développement sont également mises en oeuvre, comme par exemple la publicité géolocalisée, le marché des applications ou encore la recherche en temps réel, pour laquelle Facebook s'est récemment associé avec Microsoft.

Parmi les principaux actionnaires de Facebook on trouve Mark Zuckerberg (qui détient 20% des parts de sa société), Peter Thiel (cofondateur du site PayPal), Greylock Partners, Microsoft (La firme de Bill Gates et Steve Ballmer a acquis en 2007 1,6% des parts Facebook pour 240 millions de dollars; son moteur de recherche, Bing, est devenu le moteur de recherche exclusif du réseau), le fonds russe Digital Sky Technologies de Yuri Milner (5% du capital) et le richissime homme d'affaires de Hong-Kong Li Ka-shing.