Robert Hossein
Robert Hossein

Depuis début mai, le Théâtre de Paris a pris des airs de palais de justice. Après Douze hommes en colère de Reginald Rose, procès fictif monté par Stephan Meldegg, en octobre dernier, puis L'affaire Seznec, par Robert Hossein, le lieu est une nouvelle fois la scène d'une affaire judiciaire.

Nous sommes en 1954, et le cas Dominici défraye la chronique. À la barre de cette nouvelle reconstitution, Robert Hossein explique "présenter un procès terrifiant, non élucidé, tel qu'il s'est réellement déroulé". Pas d'effet de surprise cette fois, après la séquence interactive de l'affaire Seznec où les spectateurs votaient, mais une nouvelle histoire terrible.

Les faits: Gaston Dominici, patriarche de la Grand'Terre, 72 ans, est accusé du triple meurtre de Jack Drummond, chercheur anglais, de son épouse et de leur fillette de 10 ans. Les corps ont été retrouvés sur ses terres. Après avoir nié, avoué et s'être rétracté, Gaston Dominici encourt la peine de mort. Accusé par la justice, mais aussi par deux de ses fils, dont l'un se rétractera, on assiste, dès lors, dans un décor proche d'une cour de justice, à un procès indémêlable où le mensonge plane, et où le clan s'affronte.

Interprété avec fougue par Pierre Santini, Gaston Dominici éructe, explique, oublie. Les accusations fusent, et le public de voter coupable ou innocent.

-----

Robert Hossein, Dominici, Théâtre de Paris, 15 rue Blanche 75009 Paris, Tél: 0148742537.