William Boyd
William Boyd

Un livre de William Boyd ne passe jamais inaperçu. D'ailleurs, dès sa sortie, Orages ordinaires s'est placé directement en onzième place du classement Datalib des ventes de livres. Il y a fort à parier que cette ascension n'est pas terminée si l'on en croit le succès régulier des romans de l'auteur britannique depuis la parution de son Anglais sous les tropiques il y a près de trente ans.

Avec Orages ordinaires, l'Anglais s'appelle Adam Kindred. C'est un jeune climatologue expatrié aux Etats-Unis de retour à Londres pour un entretien d'embauche. Mais un événement imprévu va modifier ses projets: le meurtre d'un certain Dr Wang. Témoin inattendu de cet assassinat, Adam Kindred se retrouve poursuivi par des tueurs à gage sans scrupule et la proie d'une certaine "faune" londonienne. Pour éviter fusillades et police, le jeune homme décide de se fondre parmi les sans-abri et les marginaux. Commence alors pour lui une nouvelle vie.

À la manière de La vie aux aguets, roman qui nous faisait passer d'une époque à une autre dans les coulisses du contre-espionnage, William Boyd construit son roman en chapitres dans lesquels il jongle avec les points de vue. Cauchemardesque, cette histoire, très cinématographique, ne laisse aucun répit au lecteur jusqu'à la dernière page.

------

William Boyd : Orages ordinaires (Éditions du Seuil).