Luc Besson
Luc Besson

Avec Les aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-sec, Luc Besson effectue une immersion dans le monde du dessinateur Jacques Tardi: un Paris suranné, peuplé de personnages aux tronches improbables et une héroïne gouailleuse et féministe avant l'heure. Et c'est là peut-être l'autre satisfaction du réalisateur: avoir trouvé en Louise Bourgoin, ex-miss météo de Canal+, une femme proche du personnage né sous la plume de Tardi en 1976.

Qu'avez-vous trouvé de cinématographique dans la BD de Tardi ?

Luc Besson: C'est ce genre de bande dessinée d'aventures que j'aime lire près du feu, lorsqu'il fait -10° dehors. Il y a huit ou neuf ans, je me suis rendu compte du potentiel de ce personnage, très contemporain. Alors qu'en 1912 les femmes portaient des corsets, n'avaient pas le droit de vote, Adèle se permettait toutes les folies, comme chasser le ptérodactyle et parler avec des momies. Cinématographiquement, c'était de rendre cet univers possible qui m'a passionné. Le tout était de rendre ce "Paris Belle Epoque" le plus précisément possible pour que l'improbable puisse surgir. Mais j'ai dû aussi m'éloigner de l'oeuvre, "crever" les bulles, pour pouvoir tenir 95 minutes.

On dit souvent qu'adapter c'est trahir. Quelle fut la réaction de Jacques Tardi à votre projet ?

Luc Besson: Tardi avait eu de mauvaises expériences avec des projets venus des Etats-Unis et du Japon. J'ai donc mis deux ou trois ans pour le rencontrer. Mais il est le père d'Adèle, il est normal d'avoir peur pour sa fille. En gendre idéal, j'ai pris le temps qu'il fallait pour demander sa main. Je crois qu'un jour il a compris que j'étais sincère et que je n'avais pas envie de le trahir. Il a donc accepté que je m'échappe de l'oeuvre originale pour lui donner vie sur un autre support.

En quoi Louise Bourgoin était-elle votre Adèle Blanc-sec idéale ?

Luc Besson: Si Louise n'a pas suivi le cursus habituel d'une comédienne, elle était néanmoins à bonne école chez Canal+: devoir inventer un sketch tous les soirs est très formateur. Et puis, j'aime sa voix, sa pétulance, son impertinence, des caractéristiques propres au personnage de Tardi. Le tournage a duré six mois, il fallait quelqu'un comme Louise qui possède de belles qualités humaines, sans ego, accroché aux réalités. C'est important dans ce métier. On a vite fait de s'envoler et de disparaître dans les étoiles.

Vous êtes réputé pour aimer ce genre d'héroïnes courageuses...

Luc Besson: Par définition, l'homme est le sexe fort, la femme, le sexe faible. Mais ce qui est intéressant, c'est la part cachée de l'autre sexe dans chacun des genres. Je ne connais rien de plus fort qu'une femme et rien de plus faible qu'un homme.

------

Luc Besson : Les aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-sec, avec Louise Bourgoin, Mathieu Amalric, Gilles Lellouche et Jean-Paul Rouve.