Lambert Wilson
Lambert Wilson

Il y a huit mois, quand le Théâtre des Bouffes du Nord propose à Lambert Wilson de monter une nouvelle pièce, la France subit encore l'onde de choc de la crise économique. Les stock-options et les privilèges des uns; les difficultés des autres à boucler les fins de mois font la une des journaux. C'est donc naturellement que le metteur en scène se tourne vers une pièce où il est question d'argent et de pouvoir: La fausse suivante de Marivaux. Une oeuvre en trois actes, écrite en 1724, dans laquelle femme fortunée et coureur de dots ne font pas bon ménage.

Alors qu'une jeune Parisienne est sur le point d'épouser Lelio, un inconnu, elle se présente à lui déguisée en chevalier. Dupé, ce galant pragmatique lui fait part de son dilemme cornélien: choisir entre deux promises. La première, auprès de qui il s'est engagé, est une comtesse fortunée et la rupture du contrat lui ferait perdre une somme importante. La seconde est une demoiselle parisienne encore plus aisée. L'appât du gain pourrait le faire courir à sa perte. La vengeance d'une femme est parfois machiavélique. Le rôle du faux chevalier, initialement confié à Carole Bouquet, est finalement interprété par Anne Brochet. Sur un plateau nu, elle évolue sous la houlette d'un Lambert Wilson qui sait mettre en valeur ses actrices.

------

Lambert Wilson, La fausse suivante de Marivaux, jusqu'au 8 mai 2010 au Théâtre des Bouffes du Nord, 37 bis boulevard de la Chapelle 75010 Paris, Tél: 0146073450.