César Borgia
César Borgia

César Borgia, condottiere et cardinal italien, est né en 1475 à Rome. "Le Grand criminel", comme l'appelle Jacob Burckhardt, est né comme ses frères et soeur Joffré, Jean et Lucrèce, des relations publiquement connues de son père Alexandre VI avec une femme mariée romaine, Vannozza Cattanei.

À sept ans il devient protonotaire du Pape, à dix-sept ans Évêque de Pampelune et Archevêque de Valence, et à dix-huit ans Cardinal. Ces fonctions, assorties de riches revenus et d'un grand pouvoir, lui permettent de mener une vie fastueuse, mais ne suffisent pas à assouvir l'ambition de cet homme sans scrupules, qui n'hésite pas à faire assassiner son frère et son beau-frère.

César Borgia veut le pouvoir politique. Aussi, en 1498, se fait-il dispenser du sous-diaconat et renonce-t-il à sa dignité de Cardinal. En 1499, il épouse Charlotte d'Albret, fille naturelle du Roi de France, qui lui apporte le duché de Valentinois. La même année, il devient Duc de Romagne. Il entreprend alors d'abattre, avec la plus grande brutalité, les fiefs et cités conservant encore quelque autonomie à l'intérieur des États de l'Église, dont il est devenu en 1503 pratiquement le souverain.

Mais tous ses autres plans, qu'ils aient pour but de lui obtenir la dignité pontificale, la domination de toute l'Italie, ou encore un éventuel royaume de Toscane, sont réduits à néant par la mort d'Alexandre VI, en août 1503, alors que lui-même subit une grave atteinte de malaria. Le nouveau Pape Jules II, ennemi des Borgia, l'oblige à quitter Rome et, après une courte captivité en Espagne, il trouve la mort en 1507 dans une embuscade près de Pampelune.

César Borgia est une des plus vigoureuses personnalités de la Renaissance. Il a à sa disposition les meilleurs officiers et les meilleurs soldats, et sait attirer à son service un Léonard de Vinci. Machiavel voit en lui le modèle du "Prince" qui construit lui-même son royaume.

-------

Clemente Fusero, La vie de César Borgia (Éditions Albin Michel).