Lewis Carroll
Lewis Carroll

Lewis Carroll — pseudonyme de Charles Lutwidge Dodgson — est né le 22 janvier 1832 à Daresbury (Cheschire, Royaume-Uni).

Fils d'un ecclésiastique anglican, il fréquente d'abord l'école de Richmond (1844-1845) afin d'y préparer son entrée à Rugby, célèbre "public school" anglaise, où il est admis en 1846. Réfractaire à la vie d'internat et peu attiré par le sport — qui y tient une grande place — il gardera un très mauvais souvenir de Rugby pendant le restant de ses jours.

En 1851, le futur Lewis Carroll entre à Christ Church College (Oxford) où, avec des résultats brillants en mathématiques, il est nommé "student", ce qui fait de lui un membre permanent du "college". Devenu en 1854 titulaire d'un B.A. (l'équivalent d'une licence), il commence à enseigner et devient l'année suivante bibliothécaire adjoint de Christ Church en même temps qu'il est promu "lecturer" (Maître de conférences).

Entré en contact avec le directeur de l'hebdomadaire The Comic Time, Edmund Yates, il lui soumet poèmes et nouvelles. Dans le mensuel The Train par lequel Yates remplace le précédent en 1856, Charles Dodgson fait paraître huit textes entre 1856 et 1857, sous le pseudonyme de Lewis Carroll qu'il s'est choisi avec l'aide de Yates. C'est à cette époque-là qu'il commence à se passionner pour la photographie, dont il demeure un pionnier.

Jusqu'en 1880, date à laquelle il abandonne brutalement son passe-temps favori, il fait poser des centaines de modèles, quelques figures célèbres (le poète Alfred Tennyson, le prince Frédéric de Dannemark), mais surtout des enfants, qu'il travestit fréquemment et déshabille à l'occasion. Ainsi les enfants, et les petites filles surtout, constituent-ils l'un des pôles essentiels de sa vie. S'il les photographie, Lewis Carroll passe également beaucoup de temps à inventer des jeux pour eux (Doublets, Lanrick, Syzygies, tous des jeux de langage), à jouer avec eux et à correspondre avec ses "amies-enfants".

C'est pour eux, avant tout, qu'il écrit: Les aventures d'Alice au pays des merveilles paraissent en 1865, De l'autre côté du miroir en 1871, La Chasse au snark en 1876, Sylvie et Bruno en 1889. En 1874 et 1888, il publie sous son vrai nom plusieurs ouvrages de mathématiques et fait paraître, en 1879, Euclide et ses rivaux modernes. Passionné de logique, il publie également Le Jeu de la Logique (1887), deux paradoxes logiques en 1894 et le premier volume de La Logique symbolique (1896) qui restera inachevée.

Ayant renoncé à enseigner à Christ Church en 1881, Lewis Carroll donne néanmoins des cours de logique à Lady Margaret Hall, un établissement universitaire d'Oxford réservé aux jeunes filles. Il est également l'auteur de pamphlets, de contes et de poèmes et demeure, avec Edward Lear, l'un des maîtres du "nonsense" en littérature, où s'expriment son goût pour les énigmes, les jeux de mots et la parodie ainsi que sa fascination pour le langage.