Edvard Munch
Edvard Munch

Du peintre Edvard Munch (1863-1944), le grand public connaît essentiellement Le cri, cette toile expressionniste angoissante peinte en 1893, dont il existe quatre versions. La Pinacothèque de Paris propose, pour la première fois depuis vingt ans, une exposition d'envergure qui montre que l'oeuvre du peintre norvégien ne se résume pas à ce tableau.

Parmi les 175 pièces réunies sous le titre Edvard Munch ou l'anti-cri, aucun tableau n'a été emprunté au musée Munch, ni à la Galerie nationale d'Oslo. Les toiles proviennent toutes de collections privées. C'est donc un Edvard Munch méconnu que les visiteurs peuvent découvrir. Au premier abord, ce qui surprend surtout, ce sont les paysages de campagne charmants, réalistes, apaisants; ou les portraits, comme cette Femme au chapeau rouge sur le fjord. L'autre surprise réside dans l'impressionnant nombre de gravures. C'est par ce procédé que l'artiste va découvrir son style particulier pour rendre l'illusion du mouvement. La madone, par exemple, est une femme toute en courbes, légèrement inquiétante, observée, dans un coin, par un être atrophié.

On découvre aussi un peintre d'avant-garde, qui n'hésite pas à laisser ses oeuvres sous la pluie, afin d'accélérer le processus de vieillissement.

-------

Edvard Munch ou l'anti-cri, exposition jusqu'au 18 juillet 2010 à la Pinacothèque, 28 place de la Madeleine 75008 Paris, Tél: 01426802.