Jimi Hendrix
Jimi Hendrix

Quarante ans après sa disparition, Jimi Hendrix, qui a su tirer des sons inouïs de la guitare électrique à la fin des années '60, est de retour chez les disquaires avec un album d'inédits, Valleys of Neptune.

L'opus comprend douze titres, dont officiellement sept inédits, même si en réalité la pupart de ces inédits — hormis la chanson-titre et l'instrumental Crying Blue Rain — sont déjà connus des fans du légendaire guitar hero gaucher, notamment via des disques pirates. En tous cas soixante minutes de musique disponible pour la première fois dans le commerce, impressionnantes de créativité et d'énergie. Un "cadeau" de Sony qui exploite depuis janvier dernier le catalogue de l'artiste en accord avec Experience Hendrix, la société dirigée par sa demi-soeur Janie Hendrix qui a récupéré les droits d'auteur en 1995.

Dix des titres ont été enregistrés lors de répétitions ou de concerts donnés au cours du premier semestre 1969, pendant la période qui va de la sortie de son magistral album Electric Ladyland (hiver 1968) et sa mythique prestation à Woodstock (Août 1969), en passant par le concert au Royal Albert Hall de Londres (février 1969) et le travail en studio à New York sur des morceaux comme Ships passing through the night et Lullaby for the Summer (futurs Night Bird Flying et Ezy Rider).

Deux des membres de son trio d'origine, Noel Redding et Mitch Mitchell, l'accompagnent dans ces versions alternatives de ses classiques: Red House, Hear My Train Comin', Mr. Bad Luck, Fire, Stone Free, etc. L'album comprend également des versions hendrixiennes jamais entendues de Bleeding Heart, du bluesman Elmore James, et de Sunshine of Your Love, de Cream. Le bassiste Billy Cox y remplace Noel Redding sur trois morceaux.

D'une parfaite qualité sonore, Valleys of Neptune a été mixé par Eddie Kramer, l'ingénieur du son original de Jimi Jendrix, et supervisé par John McDermott, biographe officiel et co-gestionnaire de l'oeuvre du guitariste. Selon Janie Hendrix, Valleys of Neptune "offre une vision de la maîtrise que mon frère avait des techniques d'enregistrement et montre qu'il était un pionnier en matière technique autant qu'un guitariste de génie" [...] "Ce disque témoigne d'une période très intéressante de sa vie où Jimi faisait des découvertes. Quand il est rentré à la maison en 1969, il a dit à mon père qu'il était à créer un nouveau son dont il était fier et qui allait changer la façon dont les gens écoutent la musique."

A noter que cette sortie est accompagnée de la réédition en CD/DVD de luxe des albums historiques du catalogue Hendrix: Are You Experienced (1967), Axis: Bold as Love (1967), Electric Ladyland (1968) et First Rays of the New Rising Sun (posthume, 1997), ainsi que du concert live de Woodstock en DVD et Blu-ray. Elle sera suivie d'une anthologie à paraître lors de l'homage qui sera rendu au musicien pour l'anniversaire de sa mort, survenue à l'âge de 27 ans le 18 septembre 1970 à la suite d'une overdose de vin et de barbituriques. En avril, paraîtra en outre un livre de Stéphane Koechlin, Blues pour Jimi Hendrix (Éditions Le Castor Astral).

-----

Jimi Hendrix, Valleys of Neptune (Legacy Recordings / Sony Music).