Sacha Guitry
Sacha Guitry

Dramaturge et acteur, Sacha Guitry est né à Saint-Petersbourg (Russie) le 21 février 1885. Fils du célèbre acteur Lucien Guitry, il fait des études laborieuses à Paris tout en fréquentant le monde du théâtre.

En 1902, il fait jouer sa première pièce et se marie en 1904 avec une comédienne. C'est le début d'une chronique sentimentale. Dès 1915, il s'intéresse au cinéma et tourne Ceux de chez nous qui a le mérite de conserver des images d'Auguste Rodin, Claude Monet, Auguste Renoir, Anatole France, Sarah Bernhardt et Camille Saint-Saëns.

Auteur de pièces de boulevard, chéri du public, Sacha Guitry porte à la scène, comme pour faire oublier les facilités du genre, des personnages illustres: Deburau (1918), Pasteur (1919), Mozart (1926), Jean de la Fontaine (1928), Talleyrand (1947). Élu à l'Académie Goncourt en 1939, il en démissionne en 1948, son attitude pendant l'Occupation prêtant à critique. L'après-guerre est du reste fatale à son théâtre et c'est plutôt au cinéma qu'il s'intéresse ensuite jusqu'à sa mort.

De 1902 à 1949, Sacha Guitry fait jouer quelque cent-quarante pièces, dont il est souvent le principal interprète. Certaines — en plus du roman Le Mémoires d'un tricheur — sont également portées à l'écran (Désiré, Quadrille, La Poison, Si Versailles m'était conté, Assassins et voleurs,...). À ses débuts, certains critiques, tel Paul Léautaud, voient en lui un nouveau Molière à propos de pièces comme Un beau mariage (1911) ou Une petite main qui se place (1922). Il loue sa facilité, sa langue si naturelle, ses dons d'observation, l'émotion et l'esprit dont il fait preuve. Il lui reconnaît aussi un grand mérite, il ne s'occupe pas de la chose publique ni des "questions dites sérieuses". L'esprit, mais pas l'esprit de sérieux en somme !

Mais les amis du Cartel (Charles Dullin, Louis Jouvet, Georges Pitoëff, Gaston Baty) considèrent déjà, vers les années 1926-1936, que ce type de théâtre a fait son temps.

Sacha Guitry décède à Paris le 24 juillet 1957, à l'âge de 72 ans.