Superman
Superman

Superman, aussi appelé l'homme d'acier, est né en 1933 sous la plume des auteurs de bande dessinée Jerry Siegel (1914-1996) et Joe Shuster (1914-1992) de Cleveland (Ohio, USA). Les premières ébauches sont publiées dans leur fanzine Science Fiction mais le personnage n'apparaît réellement qu'en juin 1938 dans le premier numéro d'Action Comics des éditions DC Comics.

Exilé de la planète Krypton, où il est né sous le nom de Kal-El, Superman vit sur terre sous l'identité de l'inoffensif Clark Kent. Il est reporter au Daily Planet, vit dans un modeste appartement à Metropolis, et a une petite amie humaine, Loïs Lane, qui ne connaît pas ses extraordinaires pouvoirs: la télékinésie, la lévitation, sans parler de sa force qui soulève les buildings et de la vitesse de son vol, plus rapide que les balles de revolver. Il vole, il est rapide et puissant, c'est "L'Homme d'acier", 1m90, 102 kilos, regard bleu azur et accroche-coeur. Invulnérable sauf contre la kryptonite verte, son talon d'achille, il revêt régulièrement son costume de justicier — collant bleu, cape rouge et grand "S" sur la poitrine — pour voler au secours de l'humanité lorsque celle-ci se trouve en danger. Il combat pour la Vérité et la Justice.

La saga fait bientôt vendre Action Comics à plus d'un million d'exemplaires par numéro, l'installant comme l'un des plus grands succès de l'industrie du Comic book américain. Des strips dans la grande presse et de nombreuses versions BD ainsi que des livres, des dessins animés (La Ligue des Justiciers, Superfriends, Krypto,..), des émissions de radio, des séries télé (Les Aventures de Superman (LADS), Loïs et Clark, Smallville, Superboy,...), et des films (Superman The Movie — 1979, réalisé par Richard Donner avec Marlon Brando, Gene Hackman et Glenn Ford — Superman II, III et IV, Superman Returns, Supergirl,..), contribuèrent ensuite à le populariser dans le monde entier.

Pour moderniser le personnage, les auteurs ont fait évoluer son tempérament au cours des ans. Battant agressif dans les années '40, il se concentre dans les années '50 sur la relation amoureuse de son alter ego civil Clark Kent avec Loïs Lane, sa collègue journaliste au Daily Planet. Au cours des deux décennies suivantes, Superman devient plus complexe et en 1986, DC Comics engage l'auteur John Byrne pour en faire un héros plus humain. En 1993 se produit un événement majeur dans l'histoire des "Comics": la mort de Superman au cours d'un combat contre le super-vilain Doomsday. Mais naturellement, il a ressuscité, notamment grâce au grand écran.

Aujourd'hui, près de 80 ans après sa naissance, Superman est toujours le premier produit d'exportation américain au monde. "C'est une fiction totale, mais il est si entier, si parfait et si connu à travers le monde — la plupart des Américains connaissent son existence avant l'âge de huit ans — qu'il est plus un symbole de l'identité américaine que l'Oncle Sam ou Mickey Mouse", affirme Bradley Ricca, auteur d'un documentaire sur Superman intitulé Le dernier fils de Krypton. Selon lui, "Superman a duré et perdurera, parce qu'il est l'espoir non pas que nous puissions être sauvés, mais que nous puissions être bons". Pour Peter Coogan, chercheur à l'Université du Michigan et directeur de l'Institut d'Études sur les Comics, "on peut dire que tous les super-héros sont des imitateurs ou les enfants de Superman", qui "joue un rôle symbolique en tant qu'incarnation de la mythologie américaine".

Toutefois, dans une thèse présentée récemment à l'université de Georgie, un autre spécialiste du genre, Aaron Pevey, soutient que Superman perd aujourd'hui de sa popularité auprès des jeunes justement parce qu'il est invulnérable. "Même si Superman a réussi à être un héros moderne, il échoue en tant que héros postmoderne", estime ce chercheur, qui note une érosion des ventes depuis quelques années du titre édité par DC Comics. "Les adolescents, dit-il, sont aujourd'hui attirés par des héros plus obscurs, ou au moins ambivalents comme Batman ou Spiderman".