Christian Boltanski
Christian Boltanski

L'hiver, le froid, le bruit des machines... Christian Boltanski joue des éléments et des concepts avec Personnes, oeuvre créée spécialement pour Monumenta 2010. Sous la nef du Grand Palais, l'artiste français propose au public, à la suite de l'Allemand Anselm Kiefer en 2007 et de l'Américain Richard Serra en 2008, une expérience artistique totale.

Réflexion sur la fuite du temps, sur l'inéluctabilité de la mort, comme le ferait une vanité en peinture, son installation visuelle et sonore prend la forme d'une immense main de métal (inspirée par le jeu de fêtes foraines où l'on essaye d'attraper des peluches avec une pince) qui vient, sous des néons et inlassablement, déplacer des piles de vêtements. Echo à L'Enfer de Dante et à ses différents cercles qui plongent son narrateur dans les profondeurs, cette création invite le public à expérimenter un parcours à l'intérieur de l'oeuvre et non simplement devant elle.

Boltanski, dont les pièces sont exposées dans les plus grands musées internationaux (MoMa, Centre Pompidou, Tate Modern,...), offre la possibilité à tous d'enregistrer le son des battements de son coeur et de participer ainsi à ses Archives du coeur, un dispositif voué à être conservé sur l'île de Teshima, au Japon, comme témoignage de l'humanité.

------

Christian Boltanski : Personnes, Monumenta 2010, jusqu'au 21 février 2010, Nef du Grand Palais, avenue Winston Churchill 75008 Paris.