José Saramago
José Saramago

José Saramago ne cesse de revisiter l'histoire de son pays. Premier écrivain portugais à recevoir le prix Nobel de littérature, en 1998, l'auteur de L'aveuglement et du Dieu manchot (ouvrage avec lequel le public français a découvert sa plume et de son imagination, en 1987), revient sur le devant de la scène littéraire avec une fable animalière.

Le voyage de l'éléphant relate les tribulations d'un éléphant indien offert en cadeau par le roi du Portugal Joao III, en 1551, à l'archiduc Maximilien d'Autriche, gendre de Charles Quint. Avec un ton délicatement empreint d'ironie, Saramago joue comme à son habitude de la parabole et de l'allégorie. Et, par le biais des aventures de ce cadeau empoisonné, de son cornac Subhro et de la garnison militaire chargée d'accompagner le pachyderme jusqu'à la divine Vienne, dessine les contours d'un pays en proie à l'Inquisition, aux luttes intestines, aux guerres de frontières et aux jacqueries.

L'écrivain portugais, qui avait déjà subi les foudres de l'Eglise pour son roman L'Evangile selon Jésus-Christ — qui revisitait la vie du Messie de façon bien peu orthodoxe — interroge, par la même occasion et non sans humour, les différentes croyances religieuses (catholicisme, hindouisme,...) en place au XVIe siècle. Historique et fictionnel à la fois, Le voyage de l'éléphant se lit comme un périple épique et fabuleux.

------

José Saramago : Le voyage de l'éléphant (Éditions du Seuil)