Eric Rohmer
Eric Rohmer

Eric Rohmer, de son vrai nom Jean-Marie Maurice Scherer, était si discret qu'il est difficile de connaître sa date de naissance. On pense toutefois qu'il est né le 4 avril 1920, à Tulle (Corrèze). Professeur de lettres, il publie un roman en 1946, Elisabeth. Puis, cessant vite d'enseigner, il écrit pour différentes revues (Les Temps modernes, La Revue du cinéma,..), et crée La Gazette du cinéma qui lui permet de rencontrer entre autres Jacques Rivette, Jean-Luc Godard, François Truffaut et Claude Chabrol. Avec ce dernier il rédige en 1955 un livre consacré à Alfred Hitchcock, cinéaste qu'ils admirent et décrètent comme "l'un des plus grands inventeurs de formes de toute l'histoire du cinéma". L'ouvrage, intitulé Hitchcock, aujourd'hui disponible chez Ramsay Poche Cinéma, est publié en 1957. Ils intégrent les Cahiers du cinéma et Rohmer en devient rédacteur en chef de 1957 à 1963, défendant avec force la fameuse "Politique des auteurs". En 1950, il est le premier de toute l'équipe à réaliser un court-métrage: Le Journal d'un scélérat.

Éric Rohmer était un érudit passionné de littérature, de cinéma et de musique qui écrira toujours lui-même ses scénarios. Il sera même l'auteur d'un essai de musicologie intitulé De Mozart et Beethoven, Essai sur la notion de profondeur en musique (éditions Actes Sud, 1998). Le romancier-scénariste Paul Gégauff, qui fut l'acteur du Journal d'un scélérat, disait de lui: "Rohmer, c'est un honnête, un intègre, très prof". Peut-être est-ce la raison qui amènera le cinéaste à tenter — avec succès — l'adaptation de grandes oeuvres littéraires comme La Marquise d'O en 1976 (d'après Heinrich von Kleist) et Perceval le Gallois en 1978 (d'après Perceval ou le conte du Graal de Chrétien de Troyes). En 1959 il écrit un premier long-métrage, Le signe du lion, très peu remarqué à sa sortie en 1962 alors qu'il s'agit pourtant de l'un des films précurseurs de la Nouvelle Vague. La même année, il crée avec Barbet Schroeder la société Les Films du Losange qui produira par la suite presque tous ses films.

Il entame un cycle de six longs-métrages sur des intrigues sentimentales, les célèbres Contes Moraux, composés de La Boulangère de Monceau, La Carrière de Suzanne, Ma nuit chez Maud, La Collectionneuse, Le Genou de Claire et L'Amour l'après-midi, dont il dit lui-même: "Tandis que le narrateur est à la recherche d'une femme, il en rencontre une autre qui accapare son attention jusqu'au moment où il retrouve la première". Le Genou de Claire (avec Jean-Claude Brialy et Aurora Cornu) reçoit le prix Louis-Delluc en 1970. Pendant cette dizaine d'années, jusqu'en 1972, il réalise aussi une émission télévisée littéraire: En profil dans le texte. Puis vient une deuxième série cinématographique dans les années '80, les Comédies et proverbes, dont il explique que "On continuera à parler beaucoup dans ces Comédies. On essaiera moins d'établir une attitude morale que des règles pratiques. On n'y débattra plus guère des fins, mais des moyens...". Le cinquième volet est le Rayon vert, sorti en 1986 (récompensé par un Lion d'Or à Venise), où l'actrice Marie Rivière a beaucoup improvisé, soutenue en cela par les moyens du cinéma direct. Pendant les années '90, Eric Rohmer réalise encore une autre série, les Contes des quatre saisons, mais tourne également certains films en dehors de cette thématique, comme par exemple Quatre Aventures de Reinette et Mirabelle.

Efficace, simple, mesuré et littéraire, ayant étudié toutes les pistes de l'amour conté au cinéma, de l'austérité à la légèreté en passant par l'érotisme et le vaudeville, Éric Rohmer a conquis de nombreux admirateurs. À près de 90 ans, il faisait toujours preuve d'une belle énergie d'auteur et de filmeur (il a tourné L'Anglaise et le duc en numérique en 2001, et nous a donné en 2003 un film d'espionnage avec Triple agent). C'est aussi le cinéaste qui a révélé les talents entre autres d'Arielle Dombaslle, Fabrice Luchini et Pascal Greggory.

Eric Rohmer est décédé le 11 janvier 2010, à l'âge de 89 ans.

Filmographie d'Eric Rohmer:

2006: Les Amours d'Astrée et de Céladon; 2005: Le canapé rouge; 2003: Triple agent; 2001: L'Anglaise et le Duc; 1998: Conte d'automne; 1996: Conte d'été; 1995: Les rendez-vous de Paris; 1992: L'arbre, le maire et la médiathèque; 1991: Conte d'hiver; 1989: Conte de printemps; 1987: L'ami de mon amie; 1986: Quatre aventures de Reinette et Mirabelle; 1985: La rayon vert; 1984: Les nuits de la pleine Lune; 1982: Pauline à la plage; 1981: Le beau mariage; 1980: La femme de l'aviateur; 1978: Perceval le Gallois; 1975: Die Marquise Von O (La marquise d'O); 1972: L'amour l'après-midi; 1970: Le genou de Claire; 1969: Ma nuit chez Maud; 1968: Louis Lumière (Film de télévision, conversation entre Jean Renoir et Henri Langlois); 1967: La collectionneuse; 1963: La carrière de Suzanne; 1962: La boulangère de Monceau; 1962: Le signe du lion; 1958: Véronique et son cancre; 1950: Le Journal d'un scélérat.