Google | Twitter | Facebook | Blog | Lettre d'information | Fnac | Kobo | iTunes | Amazon

La République des Lettres

Rainer Maria Rilke

Rainer Maria Rilke
Lettres à un jeune poète

La République des Lettres
ISBN 978-2-8249-0207-4
Livre numérique (format ePub)
Prix : 5 euros
Disponible chez • FnacAmazonKoboiTunes

Front de Gauche

Front de Gauche

Les discussions ont été longues et ardues mais le Front de Gauche est maintenant prêt pour la bataille des élections régionales, même si c'est en ordre quelque peu dispersé. Devant 4.000 militants rassemblés au Palais des Congrès de Paris, Marie-George Buffet (Parti Communiste) et Jean-Luc Mélenchon (Parti de Gauche) ont lancé hier leur campagne commune, précisant la stratégie de l'ensemble des forces politiques de "la vraie gauche".

Tout d'abord l'alliance PG, PCF et Gauche unitaire (mouvement issu du Nouveau Parti Anticapitaliste d'Olivier Besancenot, avec lequel aucun accord national n'a pu être trouvé), née aux européennes de 2009 (6,5 % des suffrages), est reconduite dans 17 régions. Certes, le choix des têtes de listes a fait l'objet de tractations douloureuses et a laissé quelques blessures dans les comités locaux mais tout semble désormais réglé après un accord trouvé in extremis en fin de semaine dernière, y compris en Île-de-France où Jean-Luc Mélenchon a finalement renoncé à imposer sa candidature. Il se contentera d'un rôle de porte-parole national du Front de Gauche, laissant la tête de liste francilienne à Pierre Laurent, actuel numéro 2 du Parti Communiste.

Estimant que "La diversité se conjugue au plan national", le Parti Communiste confie quatre régions à ses partenaires: Rhône-Alpes, le Languedoc-Roussillon et l'Aquitaine au Parti de Gauche et Midi-Pyrénées à la Gauche Unitaire. Dans les cinq régions où il fait alliance dès le premier tour avec le Parti Socialiste (Bourgogne, Bretagne, Lorraine, Champagne-Ardenne et Poitou-Charentes), le Parti de Gauche rejoint le NPA.

Dans trois autres régions (Pays de la Loire, Franche-Comté et Languedoc-Roussillon) le NPA s'allie également au Front de Gauche pour diverses raisons. À noter le cas du Languedoc-Roussillon, où une large coalition s'est formée contre Georges Frêche, candidat officiel du Parti Socialiste de Martine Aubry. PCF et Front de Gauche rejettent d'avance tout éventuel accord avec ce dernier, au risque de perdre leurs élus obtenus en 2004. Pour Marie-George Buffet, Georges Frêche "ne peut pas symboliser la gauche. Il faut montrer qu'il y a une deuxième gauche éthique", estime-t-elle.

Crédité de 6 à 8 % des intentions de vote, le Front de Gauche, qui a quelque 200 conseillers régionaux à garder dans son escarcelle, devra mener entre les deux tours du scrutin (14 et 21 mars) des tractations qui s'annoncent d'ores et déjà très délicates avec le PS et les Verts.