Alexandre Jardin
Alexandre Jardin

En 1990, Alexandre Jardin publiait Fanfan, un roman d'amour, candide et efficace, qui fit longtemps rêver les jeunes filles sages du XVIe arrondissement de Paris. Le message était simple: pour garder intacts les sentiments, le couple ne doit pas consommer son amour mais se livrer à une cour éternelle — aussi romanesque que frustrante. Avec Quinze ans après, suite assumée de Fanfan, Alexandre Jardin change de stratégie. Ce n'est plus dans la frustration du désir amoureux qu'il prétend maintenir les sentiments mais, au contraire, dans la réinvention quotidienne de cet amour. Comme dans Le Zèbre, c'est au sein du couple établi qu'il cherche la magie.

Le roman commence comme une série télé très grand public. La pauvre Fanfan vient de demander le divorce. Son époux,Tony, aurait mis des photos d'elle dénudée sur Internet. Alexandre, qu'elle n'a plus vu depuis quinze ans, s'est mis à fuir la passion et à croire au quotidien. "Il se figurait que le jour où le mariage, qui est une routine, deviendrait une stratégie, la fidélité aurait le goût de l'épopée". L'un à Londres, l'autre à Paris, ces deux-là n'ont aucune raison de se retrouver.

Avec Quinze ans après, Alexandre Jardin prouve, à 45 ans, qu'il n'est pas encore guéri de sa juvénile maladie d'amour.

-----

Alexandre Jardin, Quinze ans après (Éditions Grasset).