Google | Twitter | Facebook | Blog | Lettre d'information | Fnac | Kobo | iTunes | Amazon

La République des Lettres

Rainer Maria Rilke

Rainer Maria Rilke
Lettres à un jeune poète

La République des Lettres
ISBN 978-2-8249-0207-4
Livre numérique (format ePub)
Prix : 5 euros
Disponible chez • FnacAmazonKoboiTunes

Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon, président du Parti de Gauche (PG), souhaite très fort être désigné tête de liste pour les élections régionales de mars 2010 sous la bannière du Front de Gauche (alliance du PCF, du PG et de la Gauche unitaire). Il n'a pas manqué de le faire savoir haut et fort hier devant quelque 500 militants réunis à Crosne (Essonne) pour la convention nationale du parti. Pour lui, "Ce sera l'Île-de-France et rien d'autre", a-t-il ainsi déclaré, histoire de mettre la pression sur ses alliés du Parti Communiste qui refusent toujours de lui donner la tête de liste dans la région capitale, préférant la la confier à leur numéro deux, Pierre Laurent, mis en orbite pour succéder prochainement à Marie-George Buffet. "Avec les communistes on discute à l'ancienne, avec la calculette", a ironisé l'ex-sénateur PS de l'Essonne. Rappelant son projet de "constituer un bloc politique qui passe devant et en tête de la gauche", il leur propose en outre "une alliance durable" pour les trois élections suivant les régionales: cantonales, présidentielle et législatives.

Marie-George Buffet, secrétaire nationale du PCF, souhaite elle de son côté que ces élections soient avant tout l'occasion de "vitaminer la gauche". "Audace et ambition doivent être les deux mots qui dominent la campagne des régionales" a-t-elle déclaré devant les responsables des sections départementales du PCF réunis à Montreuil. Elle lance un appel à "tous les militants qui portent les combat de la gauche", syndicalistes, militants des droits de l'Homme, féministes et autres associatifs, pour qu'ils rejoignent le Front de Gauche. "Investissez les listes du Front de Gauche, soyez candidats, soyez élus et c'est vous qui pourrez garantir que vos choix seront portés dans les luttes et les institutions", a-t-elle intimé aux militants de la gauche de la gauche. Elle a également tenu à saluer de nouveau "le courage et l'ambition" des communistes -- actuellement 185 conseillers régionaux élus -- qui se sont largement prononcés pour des listes Front de Gauche autonomes du Parti Socialiste. Dans au moins seize régions, les candidats PCF-Parti de Gauche seront en effet seuls sur la ligne de départ le 14 mars, alors qu'en 2004, quatorze accords de premier tour avaient été scellés avec les socialistes.

Toujours en quête d'alliances, Jean-Luc Mélenchon a également multiplié les appels du pied en direction du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) d'Olivier Besancenot et des Verts, proposant notamment à Europe Ecologie (Daniel Cohn-Bendit), fortement tenté par une alliance avec le MoDem de François Bayrou, un "accord préalable" afin de se rassembler entre les deux tours du scrutin. L'eurodéputé doit d'ailleurs rencontrer aujourd'hui même la présidente des Verts, Cécile Duflot, à qui il ne manquera sans doute pas de présenter le nouveau logo du Parti de Gauche, désormais vert et rouge et sous-titré: "Écologie, Socialisme, République".

Le premier grand meeting national du Front de Gauche est programmé pour le 10 janvier prochain au Palais des Congrès de Paris.