Wikipédia
Wikipédia

L'encyclopédie en ligne Wikipedia n'a rien à envier à la célèbre et vénérable Encyclopaedia Britannica en matière de fiabilité du contenu, du moins en ce qui concerne le domaine des sciences. C'est ce que révèle une étude publiée le 15 décembre par la revue scientifique britannique Nature. Celle-ci s'est attachée une équipe d'experts pour passer au crible et comparer 42 entrées communes aux deux encyclopédies, du Principe d'Archimède au Théorème de Pythagore en passant par les Phéromones et le Clonage. Sur ces articles, huit erreurs fondamentales, notamment des contresens sur des concepts scientifiques importants, ont été repérées par les experts : quatre dans l'Encyclopédie Britannica et quatre dans l'Encyclopédie Wikipédia. 162 erreurs mineures (ommissions, déclarations erronées ou erreurs factuelles) ont par ailleurs été détectées dans ces mêmes articles de Wikipédia contre 123 dans ceux de Britannica.

Un résultat donc plutôt satisfaisant pour Jimmy Wales, co-fondateur et responsable de Wikipedia, qui subissait depuis quelques temps de sévères critiques sur le manque de fiabilité de l'encyclopédie en ligne, en particulier depuis qu'un éminent journaliste, John Seigenthaler, directeur éditorial du quotidien américain conservateur USA Today, se soit plaint d'y avoir été biographié avec malveillance et injustement mis en cause dans les assassinats des frères John et Bob Kennedy. Peu avant, Jens Stoltenberg, le premier ministre norvégien, s'y était retrouvé quant à lui accusé de pédophilie, allégations publiées sans aucune preuve et sans citation de source par un simple contributeur anonyme. Dans un entretien au Financial Times Jimmy Wales vient d'indiquer qu'en réponse à ces critiques, Wikipedia sera entièrement relue et révisée et que de nouvelles règles seront mises en oeuvre afin de renforcer la véracité et la crédibilité du contenu. A partir de 2006 une nouvelle version, libre d'accès mais stable et expurgée de toute erreur, sera mis en ligne parallèlement à la version actuelle qui reste évolutive. Un protocole d'engagement (notamment en ce qui concerne la citation des sources), un contrôle accru des publications, un système de notification des articles, et enfin une modification des régles de participation interviendront afin que chaque internaute collaborateur désirant ajouter un article soit clairement inscrit et identifié auprès de l'Encyclopédie, ceci afin d'éviter la mise en ligne d'articles erronés, malveillants ou diffamatoires. Le principe de supervision, actualisation et modification de contenu par tout le monde de façon anonyme reste toutefois en vigueur, au nom de la liberté d'expression.