Fauves et Expressionnistes
Fauves et Expressionnistes

Vert acidulé, jaune d'or, bleu outre-mer, orange mandarine, violine... c'est un festival de couleurs saturées qui attend les visiteurs du musée Marmottan Monet à Paris. L'exposition Fauves et expressionnistes, de Van Dongen à Otto Dix offre quelque cinquante oeuvres qui marquèrent l'avènement de l'art moderne en Allemagne au début du XXe siècle, de l'Expressionnisme à la Nouvelle Objectivité.

Issues du musée Von der Heydt de Wuppertal (Allemagne), ces oeuvres sont signées des principaux artistes de l'époque, ceux qu'en France on appelle les "Fauves", en Allemagne les "Expressionnistes". Parmi eux le Musée Marmottan met l'accent sur les groupes Die BrückeLe Pont, fondé à Dresde en 1905, qui compte entre autres parmi ses membres Ernst Ludwig Kirchner, Erich Heckel, Emil Nolde et Karl Schmidt-Rottluff — et Blaue ReiterLe Cavalier Bleu, qui prend la relève vers 1911 de la NKVM (Nouvelle Association des Artistes de Munich), représentée par Vassily Kandinsky, Alexej von Jawlensky, Franz Marc, August Macke et Gabriele Münter. L'expressionnisme autrichien, avec notamment Oskar Kokoschka et Max Oppenheimer, est également représenté, ainsi que la Nouvelle Objectivité: Max Beckmann, Otto Dix et George Grosz.

A cette époque, des deux côtés du Rhin, les artistes s'affranchissent de l'académisme et donnent libre cours à leurs sentiments. Leur palette devient audacieuse et crue, les coups de pinceau moins précis, la touche violente, le trait noir et épais, la composition affranchie de toute convention. Un art tout en rupture que détestait l'empereur allemand Guillaume II, qui le qualifiait d'"art de caniveau". L'exposition s'ouvre sur La jeune fille au chapeau rouge d'Edvard Munch et s'achève par une aquarelle d'Otto Dix. Entre les deux, parmi les Allemands, les visiteurs retrouvent plusieurs artistes français comme Maurice de Vlaminck, Raoul Dufy, Robert Delaunay, Georges Braque ou encore Kees Van Dongen. Ce dialogue entre Fauvisme et Expressionnisme, commencé il y a environ un siècle dans la célèbre galerie et revue berlinoise Der Sturm (L'Orage en allemand), permet de relever les correspondances et influences mutuelles entre ces mouvements artistiques visionnaires d'avant la première guerre mondiale.

À noter qu'en échange de cette exposition temporaire expressionniste, le musée Marmottan Monet, plus habituellement dédié à l'Impressionnisme, prêtera une trentaine de ses tableaux de Claude Monet au musée allemand de Wuppertal.

---------

Exposition Fauves et expressionnistes, De Van Dongen à Otto Dix. Chefs d'oeuvres du musée Von der Heydt, jusqu'au 20 février 2010. Musée Marmottan Monet, 2 rue Louis-Boilly 75016 Paris, Tél: 0144965033. Catalogue éditions Hazan.