Carla Bruni-Sarkozy
Carla Bruni-Sarkozy

Les fans de Carla Bruni-Sarkozy peuvent désormais suivre ses aventures sur un site web officiel, carlabrunisarkozy.org, consacré aux activités de la première dame de France, hors celle de chanteuse (Il faudra pour cela continuer d'aller sur carlabruni.com). Selon son concepteur, Julien Civange, un producteur musicien ami de la famille Bruni, "En lançant ce site officiel, nous souhaitons informer le grand public sur les causes qui mobilisent Carla Bruni-Sarkozy en regroupant au sein d'un même espace l'ensemble des informations relatives à ses activités. D'un point de vue éditorial, l'accent est mis avant tout sur les causes qu'elle défend plus que sur elle-même. Le site donnera la parole à des témoins de tous horizons qui partageront leur expérience et leur vision du monde". On y trouve donc une Carla Bruni-Sarkozy sous ses divers mais sérieux rôles d'épouse de Président de la République française, de responsable de la Fondation Carla Bruni-Sarkozy — dont l'objet est de "faciliter l'accès à la culture, à l'éducation et au savoir afin de lutter contre les inégalités sociales" — ou encore d'ambassadrice du Fonds mondial de lutte contre le sida. carlabrunisarkozy.org et carlabruni.com devraient à terme remplacer la page Facebook de Carla Bruni (23.000 fans), qui n'est plus mise à jour.

Ce nouvel outil de communication de l'Elysée s'ajoute au tout nouveau compte Twitter de Nicolas Sarkozy lui-même, une page de microblogging destinée à détailler heure par heure les activités du chef de l'Etat lorsqu'il mouille la chemise, par exemple pendant ses voyages à l'étranger ou lors de négociations internationales comme celles qui auront lieu sur le climat au sommet de Copenhague, en décembre prochain. Le site web officiel de l'Elysée devrait quant à lui subir une refonte avant la fin de l'année afin de le rendre plus interactif.

Au delà de cette offensive élyséenne sur le réseau des réseaux, citons aussi par souci d'équilibre le désormais célèbre site desirsdavenir.com de Ségolène Royal, dont la formule rénovée par son nouveau compagnon a provoqué récemment un fou rire général sur le Net, le tout récent clubvillepin.fr de Dominique de Villepin, très visité en ce moment, Affaire Clearstream oblige, et lesdemocrates.fr, le très interactif réseau social du Modem de François Bayrou.