François Lelord
François Lelord

Les psychanalystes ont un gros problème: ils ne voient que les plus malheureux de leurs contemporains. Or, comment peuvent-ils les aider à vivre "mieux" s'ils ne rencontrent jamais personne qui va "bien" ? Fort de ce constat, François Lelord chante, dans ses livres, la ballade des gens heureux et dévoile leur recette miracle.

Dans Le Voyage d'Hector, le psychiatre partait à la recherche du bonheur. Véritable guide pratique de la joie de vivre, l'ouvrage a été traduit dans des dizaines de langues et s'est vendu à plus de un million d'exemplaires.

Dans Le nouveau Voyage d'Hector, le thérapeute se lance à la recherche du temps qui passe. Il faut dire que sa compagne le presse de faire un enfant car elle n'a, justement, plus beaucoup de temps. Et, dans son cabinet, François Lelord en voit, des gens que cette question tracasse: ceux qui ne voient pas le temps passer, ceux qui ne le voient que trop bien, ceux qui sont toujours pressés, ceux qui remettent sans cesse au lendemain et, surtout, tous ceux qui voudraient rester éternellement jeunes malgré les années qui s'enfuient. Du coup, Hector va de nouveau prendre le large et se frotter à ceux qui "chantent très juste la chanson du temps" pour nous livrer leurs secrets.

Rafraichissante, voire réjouissante, la lecture de ce "conte psychologique" permet à chaque lecteur de tirer ses propres conclusions. Moins cher, plus agréable et, peut-être, plus efficace qu'un lifting.

--------

François Lelord, Le Nouveau Voyage d'Hector (Éditions Odile Jacob).