Alain Suied
Alain Suied

Alain Suied est né le 17 juillet 1951 à Tunis, dans une famille juive qui viendra vivre en France en 1959. Parrainé par le poète André du Bouchet, il publie ses premiers textes en 1968 dans la revue L'Éphémère. Son premier recueil de poèmes, Le silence, est publié en 1970 au Mercure de France, suivi en 1973 chez le même éditeur de C'est la langue. Il publie ensuite près d'une trentaine d'ouvrages, essentiellement des recueils de poèmes: L'influence invisible(1985), Harmonie et Violence (1986), Sur les ailes du Devenir (1987), Le corps parle (1989), Le Premier Regard (1995), Le Pays perdu (1997), Rester humain (2001), L'Eveillée (2004), Laisser partir (2007), mais aussi plusieurs essais littéraires sur Paul Celan: Kaddish pour Paul Celan (1989), Paul Celan et le corps juif (1996), Le Juif du sujet (2001). Alain Suied traduit également la poésie anglaise, en particulier de John Keats, de Dylan Thomas et de William Blake. Il collabore enfin à plusieurs revues culturelles, dont notamment La République des Lettres. Son oeuvre est récompensée entre autres par le Prix Nelly Sachs, le Prix Verlaine de l'Académie française et le Prix Vildrac de la Société des Gens de Lettres. Alain Suied décède à Paris le 24 juillet 2008, à l'âge de 57 ans, des suites d'un cancer.