Fête de la Musique
Fête de la Musique

Créée en France en 1982 par Maurice Fleuret, directeur de la musique de Jack Lang (à l'époque ministre de la Culture de François Mitterrand), la Fête de la Musique se déroule tous les ans le 21 juin, jour du solstice d'été traditionnellement dévolu aux fêtes de la Saint-Jean. Le but était de mettre en valeur les musiques populaires et la pratique des amateurs car jusqu'alors seule la musique classique jouée par des professionnels était soutenue par les institutions. A l'origine donc destinée aux musiciens du dimanche qui souhaitaient s'exprimer librement dans la rue, la fête est devenue au fil des ans un immense évènement populaire culturel qui mobilise aujourd'hui le moindre petit village français, s'étend à la nuit entière, et s'exporte largement à l'étranger. En France, pas moins d'un million de personnes se produisent ce jour-là sur scène ou dans la rue et quelque dix millions de spectateurs en moyenne se déplacent pour les écouter.

Chapeautée et coordonnée par le ministère de la culture et ses différents départements — la DMDTS (Direction de la Musique, de la Danse, du Théâtre et des Spectacles), l'ADCEP (Association pour le Développement de la Création, Etudes et Projets), les DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles), l'ARDMD (Association Régionale de Développement de la Musique et de la Danse), l'ADDM (Association Départementale pour le Développement de la Musique et de la Danse), l'ADIAM (Association Départementale pour l'Information et l'Animation Musicale) — la Fête de Musique est organisée et programmée via de multiples réseaux culturels comme les Théâtres Lyriques, les Orchestres nationaux et régionaux, les Ensembles de musique de chambre, les Conservatoires, les Ecoles de musique, les Scènes de Musiques Actuelles (SMAC), les Cafés Musique ou les Antennes du Printemps de Bourges entre autres, ainsi que par toutes les grandes fédérations de musique amateurs: Fanfares, Harmonies et autres Chorales en tous genres. Enfin n'importe quelle association, organisme, entreprise, structure socio-culturelle publique ou privée ou simple musicien inviduel amateur ou professionnel peut organiser une rencontre musicale publique le 21 juin.

Que vous soyez branché classique, hip-hop, musiques traditionnelles, reggae, jazz, hard-rock ou simple chorale (première pratique amateur des Français), vous devriez donc encore trouver votre bonheur le 21 juin 2009 sur les trottoirs, les places et les terrasses de café de toutes les villes et villages de France. Souhaitant en outre profiter de l'évènement pour célébrer le 50e anniversaire du Ministère de la Culture, Christine Albanel n'a pas lésiné sur les moyens pour faire de cette 28e Fête de la Musique une édition "historique" sur le thème de "50 ans de chanson française". Quelque 20.0000 concerts et autres évènements musicaux sont ainsi programmés en France et 350 villes dans 120 pays du monde résonneront également de toutes sortes de concerts. La ville de Paris accueille à elle seule pas moins de 400 manifestations recensées, auxquelles il faut ajouter les milliers de rendez-vous individuels spontanés.

Quelques pistes parmi les rendez-vous de la Fête de la Musique à Paris:

Variétés et Chansons françaises: Daniel Darc à 21H dans les jardins du Palais-Royal. Incontournable légende du rock français, Daniel Darc est le chanteur du groupe Taxi Girl, fondé par Mirwais en 1978. Influencé par les Sex Pistols et Kraftwerk à ses débuts, il fait un coup d'éclat en se tranchant les veines sur scène, lors de la première partie des Talking Heads, en 1979. Devenu dandy aux goûts éclectiques, le chanteur de Chercher le garçon est revenu sur le devant de la scène en 2004 avec son album Crève-coeur, renouvelé par Amour suprême, sur lequel chantait, entre autres, Alain Bashung. Yodelice et Carmen Maria Vega le précèderont dans le même lieu à partir de 19H. L'Olympia (Paris 9e), où officie la radio FIP, propose une affiche 100% chanson française avec entre autres Arthur H., Yvan Le Bolloc'h, Babx et La Chanson du dimanche. La banlieue rassemble quelques valeurs sûres: Sergent Garcia et Kassav à la Mairie d'Évry; Anaïs, Aldebert, Emily Loizeau, Lisa Ekdahl, Sophie Hunger, Oxmo Puccino et Paolo Nutini au Château de Vincennes (Le concert prévu de Pete Doherty, arrêté la semaine dernière pour conduite en état d'ivresse et détention de stupéfiants, est annulé); Michel Fugain à Epinay-sur-Seine; ou encore Patricia Kaas à l'Hôtel de Ville de Noisy-le-Grand.

Jazz: Les trois cabarets mythiques de la rue des Lombards (Paris 1er) rendent hommage à Serge Gainsbourg, Claude Nougaro et Boris Vian. Le Paris Jazz Club présente son "Jazz en chanson française" et rend hommage aux grands maîtres de la chanson jazzy au Duc des Lombards. Ce dernier lieu s'intéresse surtout à Boris Vian, avec Aldo Romano, Elise Caron, Henri Texier et Franck Avitabile en guest star. Au CNES (Paris 1er), Les voyageurs de l'espace et leurs sept musiciens jouent sur fond de séquences d'archives audiovisuelles spatiales et de lectures de textes par un comédien. Au Jardin du Luxembourg, les promeneurs peuvent assister à partir de 15H aux Parades du jazz avec les Jean-Pierre Solvès Quintet, Steve Verbeke Quintet et Yann Cole Sextet.

Rock & Folk: La place Denfert-Rochereau, principale scène de la Fête de la Musique parisienne, est occupée cette année par Alexis HK, Spleen, Naive New Beaters, Cocoon, Phoebe Killdeer, Renan Luce, Sanseverino, Hugh Coltman et Deportivo. En dehors de ces vedettes, il y a quasiment un groupe de rock, folk ou approchant à chaque coin de rue de la capitale.

Classique: Les chefs-d'oeuvre de la musique classique sont offerts à l'hôtel Matignon à partir de 14H par l'Orchestre de la Garde républicaine et l'ensemble baroque de l'Arpeggiata (programme retransmis sur France Musique); au Théâtre du Châtelet à 15H par l'Orchestre philharmonique de Radio France dirigé par Christian Vasquez; Sous la Grande Nef du Musée d'Orsay à 20H par l'Orchestre National de France et la Maîtrise de Radio France, dirigé par Kurt Masur (Le Songe d'une nuit d'été de Félix Mendelssohn); ou encore à la pyramide du Musée du Louvre où l'Orchestre de Paris, dirigé par Pierre Boulez, interprète L'Oiseau de Feu d'Igor Stravinsky.

World, Hip-Hop, Rap, Electro, Zouk, Reggae,...: Rues, bars et boîtes de nuit se partagent une offre aussi pléthorique qu'éclectique en la matière. La Maroquinerie (Paris 20e) reçoit le musicien américain Saul Williams pour une carte blanche hip-hop . Le même hip-hop / R'n'b se manifeste sur la place des Vins de France (Paris 12e) avec le MTV Shake ton Booty et sur le Parvis de la Porte-Dorée (Paris 12e) avec les compagnies Farid'O et Black Blanc Beur. Le Batofar (Paris 13e) propose une rencontre électro avec Manu le Malin, Para One, Brodinsky, Djedjotronic et Faces. La secrétaire d'Etat chargée de la Prospective et de l'Economie numérique Nathalie Kosciusko-Morizet donne elle aussi rendez-vous aux musiques électroniques dans son ministère, avec notamment FG DJ Radio, David Guetta, Michael Canitrot, DJ Chukie et la prêtresse des platines DJ Paulette. La Place de la Bourse (Paris 2e) se consacre à la house musique, progressive et minimale avec pas moins de quatre DJ. Hardtek, Dubstep et Minimal jouent sur le terre-plein en face du 120 Boulevard Richard-Lenoir (Paris 11e). Le Musée des Arts premiers du quai Branly (Paris 7e) organise une soirée aux couleurs africano-asiatiques avec une animation musicale du groupe vietnamien Lang Toi et le duo capverdien Vamar & Tuia. La Cité de la musique (Paris 19e) ouvre ses portes à partir de 14 heures pour divers concerts, contes et ateliers pour enfants, en particulier autour de la légende indonésienne du Ramayana. L'Institut du Monde Arabe (Paris 5e) propose une soirée "Dialogue des cultures" avec Miana (raï), Youness (groove marocain), Slim (acteur populaire tunisien), Makhlouf (chanteur kabyle) et DJ Malik. Khaled anime Aulnay-sous-Bois de son Raï enchanteur tandis que Sefyu, l'étoile montante du rap français et révélation du public aux Victoires de la musique 2009, joue lui à Aulnay-sous- Bois (93).

Divers: Parmi les autres rendez-vous de cette Fête de la Musique 2009, notons aussi celui organisé par France 2 dans les jardins de Bagatelle (Bois de Boulogne, Paris 16e) avec une trentaine de stars (Florent Pagny, Christophe Willem, Chris Isaak, Patrick Bruel, Eros Ramazzotti, Cock Robin, Calogero, Laurent Voulzy, Olivia Ruiz, Lara Fabian,...). Nicolas Sarkozy et Carla Bruni reçoivent eux dans les jardins du Palais de l'Elysée où la Garde Républicaine et divers groupes interprètent des airs de variété française, du swing, du jazz, de la musique tzigane et de la musique antillaise. À l'étranger, Jacques Brel est honoré à Dublin (Irlande), tandis que Barbara est reprise à Oujda (Maroc) et que l'oeuvre de Serge Gainsbourg fait l'objet de huit concerts à Reykjavik (Islande).

--------

Fête de la Musique à Paris, Infos pratiques: Les métros, bus, RER et Transiliens circuleront toute la nuit sur les réseaux RATP et SNCF mais certaines petites stations peuvent toutefois être fermées. Le Syndicat des transports d'Ile-de-France propose un ticket forfaitaire au tarif unique de 2,50 euros qui permet de voyager en illimité sur l'ensemble réseau francilien du dimanche 17H au lundi 7H.