Jacques Tati
Jacques Tati

Cent-deux ans. C'est l'âge qu'aurait eu Jacques Tati cette année. Le temps était donc venu de se pencher sur ce cinéaste inclassable, au travail décalé et intemporel. Avec seulement six films à son actif, Jacques Tati a imposé un style des plus inventifs, aussi reconnaissable que le sont ceux de Charlie Chaplin ou Buster Keaton. Jusqu'au 2 août, en parallèle à une rétrospective de son oeuvre, une exposition lui rend hommage à la Cinémathèque française. Il ne faut pas se fier au petit moulin à vent qui remplace la fameuse pipe de Tati sur l'affiche créée pour la RATP. Ici, la célèbre bouffarde trône au milieu de la pièce principale de l'exposition, fidèle à l'univers du réalisateur. Des meubles, typiques d'un modernisme d'après-guerre, sortis tout droit de l'immeuble en verre de Playtime ou de la villa Arpel de Mon oncle se disputent l'espace avec des extraits de films et des oeuvres de ses contemporains comme César (qui apparaît d'ailleurs dans Les vacances de monsieur Hulot), Andy Warhol ou Robert Doisneau. Des téléviseurs sont installés pour Les 6 leçons du professeur Goudet, sorte d'explications ludiques des techniques cinématographiques de l'artiste, entrecoupées de témoignages de cinéastes actuels comme Wes Anderson ou David Lynch et de publicités culottées réalisées par Jacques Tati. Le résultat ? Une furieuse envie de (re)découvrir cet inoubliable "vieil oncle" déjanté.

--------

Exposition Jacques Tati, Deux temps, trois mouvements, jusqu'au 02 août à la Cinémathèque française, 51 rue de Bercy 75012 Paris, tél: 0171193333.