Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel

Affaire Dieudonné, suite. Le tribunal correctionnel de Montpellier a condamné jeudi 29 septembre Marc-Olivier Fogiel, animateur de l'émission On ne peut pas plaire à tout le monde sur France 3, à 5.000 euros d'amende pour "injure à caractère racial". Marc Tessier, ancien PDG de France Télévisions, ainsi que deux autres responsables de l'émission ont également été condamné à des amendes. Le tribunal a ordonné en outre la diffusion de la condamnation dans la prochaine émission de Marc-Olivier Fogiel et sa publication dans plusieurs journaux.

Lors de l'émission du 1er décembre 2003, Dieudonné avait joué un sketch humoristique mettant en scène un colon juif fondamentaliste en treillis militaire se livrant à une violente diatribe contre les musulmans et appelant le public à rejoindre "l'axe américano-sioniste". Ce sketch avait entraîné une très vive réaction de la communauté juive ainsi qu'une intense et très haineuse campagne médiatique de dénigrement et de boycott à l'encontre de l'humoriste franco-camerounais. Dieudonné ayant été réinvité sur le plateau de Fogiel la semaine suivante, un SMS avait été diffusé pendant l'émission avec ce contenu : "Dieudo ça te ferait rire si on faisait des sketchs sur les odeurs des blacks. T'es tellement bête que ça ne choque même plus". Ce SMS à caractère raciste rappelant le fameux "bruits et odeurs des étrangers" tenu par Jacques Chirac en 1991, censé avoir été reçu et sélectionné comme une vingtaine d'autres ("Dieudo-Le Pen, même combat ?", "Dieudonné, ton cas relève de la psychiatrie", etc..), a en réalité été écrit directement par Alexandre Gamelin, un assistant de la production, sur ordre de Laurent Bon, rédacteur en chef de On ne peut pas plaire à tout le monde. Dieudonné M'Bala M'Bala — qui est par ailleurs définitivement relaxé par diverses Cours de justice dans la quinzaine de procès qui lui ont été intentés par des organisations juives et antiracistes — a déposé plainte auprès du procureur de Nanterre début 2004. La plainte a d'abord été classée sans suite mais il a alors engagé des poursuites sous forme de citation directe devant le tribunal de Montpellier, siège du cabinet de son avocat, et obtenu finalement gain de cause contre M. O. Fogiel.

Curieusement, alors que d'habitude toute actualité concernant le supposé antisémitisme de Dieudonné fait grand bruit, la plupart des grands médias ne relaient pas ou très peu l'information concernant cette condamnation du service public et de l'un de ses principaux animateurs-producteurs à l'origine de "l'affaire Dieudonné". L'humoriste ainsi que plusieurs associations de la communauté noire demandent des sanctions exemplaires de France 3 contre M. O. Fogiel. La responsabilité de ce dernier ne porte en effet pas seulement sur le caractère raciste de son mini-message auto-envoyé mais aussi sur la manipulation très financièrement interessée qui consiste à demander à des millions de téléspectateurs d'envoyer des SMS — de surcroît surtaxés — alors que son équipe rédige et passe à l'antenne ses propres messages en laissant croire qu'il s'agit de ceux des téléspectateurs. Une nouvelle preuve de la "déontologie" de cette génération d'animateurs-producteurs du service public — Fogiel, Arthur, Delarue, etc — dont le nouveau Président de France-Télévisions, Patrick de Carolis, a annoncé récemment qu'il souhaitait s'en débarrasser.