Our body, à corps ouvert
Our body, à corps ouvert

La justice a interdit hier l'exposition anatomique Our body, à corps ouvert, organisée par la société "Encore Events". L'exposition a dû fermer immédiatement ses portes au public, sous peine d'une astreinte de 20.000 euros par jour. Déclarée "contraire à la décence" par le juge des référés Louis-Marie Raingeard, Our body, à corps ouvert donnait à voir dix-sept cadavres humains entiers ou disséqués, préservés par plastination, technique consistant à remplacer les liquides organiques par de la silicone. Les corps ont été fournis par la fondation "Anatomical Sciences and Technologie" de Hong-Kong, qui assure que les personnes exposées ont donné leur consentement de leur vivant. Une thèse rejetée par les associations "Ensemble contre la peine de mort" et "Solidarité Chine", à l'initiative de la procédure judiciaire, qui estimaient elles que l'exposition portait atteinte aux principes du respect des morts et que les cadavres pourraient être ceux d'anciens prisonniers politiques chinois condamnés à mort. Fait rarissime en France, le ministère public s'est prononcé implicitement pour l'interdiction.

Présentée à l'Espace 12 Madeleine (Paris 8e) depuis le 12 février, Our body, à corps ouvert devait s'achever le 10 mai prochain, avant de migrer au Parc floral de Paris. L'exposition avait auparavant été présentée sans problèmes aux Etats-Unis, en Allemagne, en Espagne ainsi qu'à Lyon et à Marseille. L'organisateur estime que la décision de justice ne "repose sur aucun fondement juridique mais moral voire ecclésiastique". Il a annoncé qu'il ferait appel, soulignant son caractère pédagogique et scientifique. Une nouvelle audience doit se tenir la semaine prochaine pour décider du sort de l'exposition. Les cadavres ont été provisoirement mis sous séquestre aux fins de chercher, avec les autorités publiques françaises compétentes, une solution pour leur inhumation.

-----

Mise à jour du jeudi 30 avril 2009: La Chambre des référés de la Cour d'appel de Paris confirme ce jour l'interdiction de l'exposition Our Body, à corps ouvert.