John Woo
John Woo

John Woo se lance dans le film d'époque. Voilà vingt ans qu'il souhaitait adapter L'épopée des trois royaumes, fresque légendaire écrite au XIIIe siècle par Luo Guanzhong. Les trois royaumes raconte un épisode mythique de la Chine ancienne. En 208 après J.-C., les royaumes de Wei, Shu et Wu composent un empire chinois en guerre civile. Deux d'entre eux décident de s'allier contre l'appétit de conquêtes du Premier ministre Cao Cao.

Après son passage distingué par la production hollywoodienne (Volte-Face, Paycheck, Mission impossible 2,...), John Woo retrouve ses origines, en réalisant ce film en Chine. Avec un budget de 80 millions de dollars et les deux superstars asiatiques Tony Leung et Takeshi Kaneshiro au casting, son nouveau long métrage a de quoi rivaliser avec les plus grands blockbusters hollywoodiens. Seulement, Les trois royaumes ne propose rien de réellement nouveau. Les gigantesques séquences de batailles ne méritent attention que pour les fabuleux décors et costumes constitués par Tim Yip, oscarisé en 2000 pour son travail sur Tigre et dragon d'Ang Lee. John Woo présente un très bel écrin renfermant un diamant piqué par un manque de profondeur. Les fans du style Woo ne seront cependant pas déçus puisque le cinéaste n'a pas manqué de livrer deux ou trois scènes dont il a le secret, dans lesquelles il glisse de curieux anachronismes, à l'image d'un duel musical à la cithare, façon Ben Harper.