Jacques Prévert
Jacques Prévert

L'Hôtel de ville consacre une rétrospective à ce grand amoureux de Paris qu'était Jacques Prévert. Intitulé Paris la belle l'exposition, réalisée conjointement par le critique de cinéma Nguyen Trung Binh (Yann Tobin) et la propre petite-fille de Jacques Prévert, Eugénie Bachelot-Prévert, rend hommage à celui que d'aucuns considèrent comme l'un des plus grands poètes français, d'autres comme un simple chansonnier libertaire fabricant de jeux de mots et d'autres encore, tels Michel Houellebecq, comme "un con" amateur de fleurs et de petits oiseaux et écrivain pour cours élémentaire.

Paris la belle propose de suivre le ruban chronologique de la vie et de l'oeuvre de Jacques Prévert, de son enfance à ses collages en passant par le Surréalisme, le Groupe Octobre, la politique, le théâtre, le cinéma et la littérature. Quelque 500 photographies, documents d'archives, tableaux, films, pièces de collection, livres et manuscrits permettent de revisiter la diversité d'une oeuvre multiforme et l'éclectisme d'un créateur aussi iconoclaste que touche-à-tout, inventeur entre autres de la très littéraire formule du "cadavres exquis" adressée à André Breton, et auteur de la mythique réplique de Quai des brumes: "T'as de beaux yeux, tu sais". Entre murs de photographies et espaces mi-clos faisant office de salles de cinéma (où est projeté notamment Le Petit Soldat de Paul Grimault), on croise les nombreux artistes et écrivains dont il fut l'ami, l'inspirateur ou le collaborateur: les cinéastes Jean Renoir et Marcel Carné avec qui il créa ce qui deviendra le "réalisme poétique" au cinéma (il fut notamment le dialoguiste de Le crime de M. Lange, Les Enfants du paradis, Les visiteurs du soir, Drôle de drame et Quai des brumes), les peintres Yves Tanguy, Joan Miro et Pablo Picasso, les écrivains éditeurs Raymond Quenaud et Marcel Duhamel (créateur de la Série noire des éditions Gallimard), les sculpteurs Alberto Giacometti et Alexander Calder, les comédiens Pierre Brasseur et Arletty, les photographes Brassaï, Willy Ronis et Robert Doisneau comme lui grand amoureux du Paris populaire de l'époque, etc., sans oublier Pierre Prévert, son frère et complice avec qui il réalisa notamment un film intitulé Paris la belle. Une salle est dédiée à la période "agit-prop" de Jacques Prévert et à son engagement politico-artistique lorsque militant du groupe Octobre il jouait des pièces de théâtre dans la rue et participait aux rassemblements du Parti Communiste. Un peu plus loin, une autre salle présente les textes de l'auteur de Paroles, Spectacle, Histoires, Fatras ou encore Les Feuilles mortes, chanson interprétée depuis plus d'un demi-siècle par Edith Piaf, Mouloudji, Cora Vaucaire, Yves Montand, les Frères Jacques, Juliette Greco ou encore Serge Gainsbourg. Enfin la dernière salle traversée par le long ruban gris du parcours de Paris la belle offre au public les oeuvres graphiques que Jacques Prévert réalisa à partir des années '50, des peintures et collages moins connus que ses poèmes et ses chansons mais tout aussi inventifs et ludiques.

Parallèlement à l'exposition Paris la belle, Jacques Prévert fait aussi cet automne l'objet de nombreux hommages et publications. Outre les catalogues de l'exposition, Jacques Prévert, Paris la Belle d'Eugénie Bachelot-Prévert et N.T. Binh et une version allégée, Prévert raconté aux enfants de Carole Aurouet, tous deux publiés aux éditions Flammarion, signalons aussi aux éditions du Cherche-Midi la pièce de théâtre Guignol (textes de Prévert et dessins d'Elsa Henriquez) et les ouvrages Grand bal du printemps et Charmes de Londres (textes de Prévert, photographies d'Izis). Gallimard, éditeur des Oeuvres complètes de Jacques Prévert, sort pour sa part deux recueils: Soleil de nuit et La Cinquième Saison. Carole Aurouet publie une biographie, Prévert, portrait d'une vie, chez Ramsay. Enfin Jean-Claude Lamy publie chez Albin Michel Les Frères amis, un essai consacré aux deux frères Prévert. Une rétrospective Jacques Prévert a également lieu au cinéma Le Champo (Paris 5e) à raison de deux films par jour. La télévison n'est pas en reste avec la diffusion le 6 novembre sur France 5 du documentaire de Camille Clavel produit par l'INA, Jacques Prévert, portrait d'un insoumis, avec André Pozner, Dan Franck et Siné.

-------

Exposition Jacques Prévert, Paris la belle, du 24 octobre 2008 au 28 février 2009 à l'Hôtel de Ville de Paris, Salle St-Jean, 5 rue Lobau 75004 Paris. Entrée gratuite.