Jean-Marie Gustave Le Clézio
Jean-Marie Gustave Le Clézio

Le prix Nobel de littérature 2008 a été attribué à Jean-Marie Gustave Le Clézio. Le comité de l'Académie suédoise a voulu récompenser un "écrivain de la rupture, de l'aventure poétique et de l'extase sensuelle, l'explorateur d'une humanité au-delà et en-dessous de la civilisation régnante", selon les termes du communiqué. J.M.G. Le Clézio est le premier écrivain français à obtenir le Prix Nobel de littérature après Claude Simon en 1985 et l'écrivain d'origine chinoise Gao Xingjian en 2000.

Issu d'une famille bretonne et britannique ayant émigré à l'Ile Maurice, Jean-Marie Gustave Le Clézio est né à Nice le 13 avril 1940. Il passe son enfance dans cette ville puis suit des études de Lettres en Angleterre pendant lesquelles il rédige un mémoire de maîtrise sur Henri Michaux. Il enseigne ensuite aux Etats-Unis et en Amérique latine tout en se consacrant à une oeuvre littéraire toute imprégnée d'angoisse devant la société industrielle. Il voyage beaucoup et séjourne longuement dans plusieurs pays: Angleterre, Etats-Unis, Mexique, Guatémala, Nigéria, Cambodge, etc.... Marié et père de deux filles, il partage aujourd'hui sa vie entre Albuquerque (Nouveau-Mexique, Etats-Unis) et sa ville natale de Nice. Écrivain secret mais lu dans le monde entier, il est considèré comme l'un des plus grands auteurs français contemporains, voire comme le seul digne de sa génération à recevoir le Prix Nobel de Littérature.

Le premier roman publié de Jean-Marie Le Clézio, Le Procès-verbal, lui vaut en 1963 le prix Renaudot et lui assure une notoriété immédiate. Suivront une cinquantaine de romans, récits, contes et essais, pour la plupart liés à des thèmes mythologiques ou des civilisations perdues et exaltant l'errance et/ou la contemplation du monde et la recherche de soi. Citons entre autres L'Extase matérielle (1967), Le Livre des fuites (1969), Les Géants (1973), L'Inconnu sur la Terre (1978), Désert (1980, Prix Paul Morand de l'Académie Française cette même année pour l'ensemble de son oeuvre), Le Chercheur d'or (1985), Le Rêve mexicain (1988), Onitsha (1991), Étoile errante (1992), La Quarantaine (1995), Poisson d'or (1997), Révolutions (2003), L'Africain (2004), Ourania (2005), Raga (2006), Ballaciner (2007) et Ritournelle de la faim (2008). La plupart de ces livres sont publiés aux éditions Gallimard.