Pierre de Coubertin
Pierre de Coubertin

Tapuscrit inédit datant de 1933-1934, propriété de Geoffroy de Navacelle de Coubertin, ces Mémoires de jeunesse nous introduisent dans l'univers complexe de Pierre de Coubertin (1863-1937), qui est passé à la postérité comme le rénovateur des Jeux olympiques, et le promoteur de l'éducation par le sport, comme le rappelle Patrick Clastres dans sa présentation. Mais cet ouvrage ne constitue que la première partie d'un projet autobiographique plus ambitieux que Pierre de Coubertin a dénommé Mémoires d'un éclaireur. Deux autres volumes n'ont jamais vu le jour. Ici, l'auteur nous replonge dans un univers culturel aujourd'hui disparu: celui du Tout-Paris aristocratique et des balbutiements de la IIIe République, de la course à la modernité et de la fascination pour l'Angleterre victorienne.

Mémoires de jeunesse est un livre qui révèle en outre les contradictions de Pierre de Coubertin, personnage atypique, à la fois conservateur et novateur, un "inventeur de traditions" qui, par son ambition, réussit à faire revivre le sport dans la société française. De la légende noire — un ralliement tardif à la République — au mythe doré, Pierre de Coubertin reste, en dépit d'une "jeunesse réécrite", et peut-être même pour cela, un personnage énigmatique. Ces Mémoires, formidable machine à remonter le temps, contribuent à nous éclairer un peu mieux.