Karl Krolow
Karl Krolow

Karl Krolow est né le 11 mars 1915 à Hanovre (Allemagne). Il se consacre véritablement à l'écriture à partir de 1942 et publie en 1943 un premier petit recueil de poésie. Il devient rapidement célèbre et comptera ensuite, au même rang qu'Ingeborg Bachmann et Paul Celan, au nombre des plus importants poètes allemands d'après-guerre.

La production littéraire de Karl Krolow va du naturalisme lyrique des débuts (Sur la terre en 1949, Les Signes du monde en 1952) à un lyrisme critique exprimé sous diverses formes dans ses dernières années, en passant par un classicisme moderne jusqu'au milieu des années 60. Corps étrangers marque une césure en 1959. Sous l'influence des modernités française et espagnole, le nom de Karl Krolow est associé à partir de cette période à l'école dite du "laconisme poétique". Sa création n'en reste pas moins ouverte à diverses influences, comme par exemple le jargon des jeunes. Avec Sonnet d'automne avec Hegel et Entre le zéro et l'infini en 1981 et 1982, la rime et le sonnet reviennent dans son oeuvre.

Karl Krolow est également reconnu pour ses traductions de cinq siècles de poésie française, dont celles des oeuvres de Guillaume Apollinaire et de Paul Verlaine, publiées de 1948 à 1950. Il a aussi contribué régulièrement aux meilleures pages littéraires des journaux de langue allemande et a été distingué par les plus prestigieuses récompenses littéraires telles que le Prix Georg Büchner et le Prix Rainer Maria Rilke.

Karl Krolow est décédé à Darmstadt (Allemagne) le 21 juin 1999, à l'âge de 84 ans.