Jacques Lanzmann
Jacques Lanzmann

Né le 4 mai 1927 à Bois-Colombes (Hauts-de-Seine), fils d'un décorateur et d'une antiquaire, Jacques Lanzmann mène une vie de bourlingueur, voyageant dès son plus jeune âge et pratiquant en autodidacte de nombreux métiers — ouvrier agricole, mineur, peintre, journaliste, parolier, éditeur, scénariste, producteur de films, etc — en parallèle à sa carrière d'écrivain.

Il est l'auteur d'une cinquantaine de livres dont le premier, La glace est rompue est publié en 1954, et le dernier, une histoire d'hommes, est sorti peu avant sa mort, en 2006. Entre les deux, parmi ses ouvrages les plus connus, citons notamment Le Têtard (1 million d'exemplaires vendus), Rue des Rosiers, Qui vive, Le fils de l'Himalaya, Une vie de famille, La Tribu perdue, La rue des mamours, Le Rat d'Amérique, Cuir de Russie, Mémoire d'un amnésique, Tous les chemins mènent à soi, L'Empire du Silence, etc. La plupart de ses romans revêtent un caractère plus ou moins directement autobiographique et relatent sa jeunesse ou ses voyages autour du monde dans un style truculent.

Jacques Lanzmann collabore comme critique littéraire aux Lettres Françaises, à L'Express et à VSD. Il co-fonde plusieurs magazines (notamment Lui avec Daniel Filipacchi), des collections littéraires et des maisons d'édition comme entre autres Les Éditions spéciales (avec Jean-Claude Lattès) et Jacques Lanzmann et Seghers éditeurs. Producteur et scénariste, il adapte le film Hair et participe à la réalisation de plusieurs films de son ami Philippe Labro. Une autre facette de son talent se trouve du côté de la chanson avec l'écriture de plus de 150 chansons, dont 70 au répertoire de Jacques Dutronc (Il est cinq heures, Paris s'éveille, Crac Boum Hue, Et moi et moi,..). Chroniqueur sur la chaîne de télévision Voyage, il est aussi connu pour sa passion de la marche, à laquelle il consacre plusieurs articles et ouvrages comme entre autres Le fou de marche.

Jacques Lanzmann décède à Paris le 21 juin 2006, à l'âge de 79 ans.