Philippe de Broca
Philippe de Broca

Philippe de Broca, de son vrai nom Philippe de Broca de Ferrussac, est né à Paris le 15 mars 1933 dans une famille d'industriels de la photo. Formé à l'Ecole Technique de Photographie et de Cinématographie (ETPC, École Louis Lumière), il débute dans les années '50 comme opérateur au sein du Service de Presse de l'Armée française pendant la Guerre d'Algérie puis travaille sur divers documentaires en Afrique avant de devenir l'assistant de Georges Lacombe, Henri Decoin, Claude Chabrol et François Truffaut, participant ainsi à la réalisation de plusieurs grands films de la Nouvelle Vague.

Les premières réalisations de Philippe de Broca à titre d'auteur principal sont des comédies pétillantes visiblement inspirées du cinéma de Frank Capra: Les Jeux de l'amour (1959), Le Farceur (1960) et L'Amant de cinq jours (1960). En 1961, il tourne Cartouche, film d'aventure en couleur avec Claudia Cardinale et Jean-Paul Belmondo dans le rôle du célèbre bandit. En 1963, le jeune cinéaste s'engage de nouveau avec le même acteur dans un film à gros budget qui connaîtra un formidable succès, L'Homme de Rio. Sa collaboration avec Bebel se poursuivra ensuite sur plusieurs autres films de divertissement populaire comme Les Tribulations d'un Chinois en Chine (1965), Le Magnifique (1973) ou L'Incorrigible (1975).

Philippe de Broca a réalisé au total une trentaine de longs métrages, pour la plupart exploitant la même veine d'aventures plus ou moins comiques avec ou sans costumes. Citons Le Diable par la queue (1968, avec Yves Montand), La Poudre d'Escampette (1971, avec Michel Piccoli et Marlène Jobert), Tendre poulet (1977, avec Annie Girardot et Philippe Noiret), L'Africain (1982, avec Catherine Deneuve et Philippe Noiret), Le Bossu (1997, avec Daniel Auteuil en Lagardère),... Son dernier film, Vipère au poing (adapté du roman d'Hervé Bazin, avec Catherine Frot et Jacques Villeret), dont il n'avait pu assurer la promotion en raison de sa maladie, a connu un grand succès lors de sa sortie en salles à l'automne 2004.

Philippe de Broca est décédé le 26 novembre 2004 des suites d'un cancer, à l'âge de 71 ans. Le ministre de la Culture Renaud Donnedieu de Vabres, le maire-adjoint de Paris chargé de la Culture, Christophe Girard, ainsi que Jean-Paul Belmondo ont rendu hommage au cinéaste et salué le talent de celui qui disait ne "voir la vie que sous son aspect comique".

Filmographie de Philippe de Broca:

Le Farceur (1960), Les Jeux de l'amour (1960), L'Amant de cinq jours (1961), Cartouche (1962), Les Sept péchés capitaux (1962), Les Veinards (1963), L'Homme de Rio (1964), Un monsieur de compagnie (1964), Les Tribulations d'un Chinois en Chine (1965), Le Roi de coeur (1966), Le Plus Vieux Métier du monde (1967), Le Diable par la queue (1968), Les Caprices de Marie (1970), La Poudre d'escampette (1971), Chère Louise (1972), Le Magnifique (1973), L'Incorrigible (1975), Julie pot de colle (1977), Tendre Poulet (1978), Le Cavaleur (1979), On a volé la cuisse de Jupiter (1980), Psy (1981), L'Africain (1983), La Gitane (1986), Chouans ! (1988), Les 1001 nuits (1990), Les Clés du paradis (1991), Le Bossu (1997), Amazone (2000), Vipère au poing (2004).